Taxe exceptionnelle des revenus supérieur à 300 000 euros contre 33 000 euros de cadeaux fiscaux à 14 000 foyers ? Il faut suspendre la loi TEPA

Le bouclier fiscal a profité à quelques 14 000 foyers fiscaux en 2008, ce qui montre son inefficacité dans ce qui est une évasion fiscale, qui n'est pas résorbée puisque pas combattue.

Baisse de l'ISF, impôt sur les revenus plafonné à 50% (bouclier fiscal), sont des mesures faisant parti du paquet fiscal (loi TEPA) voté en juillet 2007. Ce paquet fiscal a couté à l'état plus de 7 milliards d'euros.

Les seulement 14 000 foyers fiscaux du bouclier fiscal auront perçus un remboursement par Bercy d'une moyenne de 33 000 euros contre 16 000 euros en 2007. Voilà donc une super prime, un super cadeau de l'état, à une poignée de Français les plus aisés.

Et on nous parle de classe moyenne en bénéficiant ?

Il y a là quelques choses d'indécent. Comment comprendre, alors que les déficits augmentent, alors que les comptes sociaux sont dans le rouge, alors qu'on endette toujours un peu plus nos enfants, comment comprendre cette politique largement favorable aux plus riches quand une majorité de Français souffrent.

Faut-il remettre en cause la loi TEPA ?

Eric Woerth confirme que non. Mais même au sein de la majorité, des voix s'élèvent pour que dans un contexte de crise, les riches contribuent plus largement. Ce qui va à l'encontre de la politique de défiscalisation outrancière de Sarkozy.

C'est finalement l'ensemble de la classe politique qui réclame la suspension de ce bouclier fiscal, et la suppression du paquet fiscal. Les groupes politiques demandent des augmentations d'impôts.

Une taxe exceptionnelle pour les revenus supérieur à 300 000 euros par an ?

Parce qu'il faudra bien rembourser les plans de relance dû à l'inefficacité de la politique de Sarkozy. L'endettement croissant de la France depuis la gestion calamiteuse de la droite au pouvoir depuis 2002.

Commentaires

  1. On a du pain sur la planche, n'est-ce pas ?
    le tout est de tenir bon jusqu'en 2012.
    Et de bien voter, les français auront-ils compris ??
    je l'espère......

    RépondreSupprimer
  2. Oui il faut tenir bon. Je crois que cette fois la marque du Président Sarkozy sera si forte, que les français se souviendront cette fois qu'il est important d'évaluer le bilan du Président sortant, ce qui ne s'était pas fait avec Chirac.
    A nous d'être prêt.

    RépondreSupprimer
  3. Faisons nous entendre demain, faisons entendre notre mécontentement !

    RépondreSupprimer
  4. Oui il faut revoir l'imposition des revenus qui ne permet plus le partage des richesses.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !