Pour une grève générale reconductible maintenant !

Puisque c'est le débat, je me prononce pour une grève reconductible, dès ce 4 mai.

Alors que certains estiment déjà, que le mouvement revendicatif doit se poursuivre en Septembre, d'autres souhaitent maintenir un calendrier d'action ce mois de mai, afin d'obtenir du gouvernement la prise en compte des revendications portées depuis ce début d'année.

Et c'est bien là que l'unité syndicale risque bien de s'effondrer. Mais quelle importance après tout puisque c'est faire le jeu du gouvernement que de raisonner ainsi. Syndiqué à la CGT, je me fous de ce que pense B.Thibault, les salariés, les enseignants, les étudiants, les fonctionnaires, ne sont pas forcément tous syndiqués et se retrouvent pourtant solidaires et en accord avec la plateforme commune de revendications.
Tout le monde est dans les starting-blocks, comme le souligne t-on dans les rangs de "Solidaires" ou de "FO". La compétition entre CGT et CFDT pour apparaitre comme le syndicat le plus responsable n'a plus lieu d'être. Il faut maintenant qu'en plus du gouvernement Sarko, les syndicats répondent aux attentes des salariés. C'est maintenant qu'il faut agir.

Les partis politiques sont encore assez frileux sur le sujet, le climat insurrectionnel qui entoure le risque d'une grève générale avec des conséquences de violences et de blocage de l'économie, invite les partis politique à la plus grande prudence, même si Besancenot rappelle que la grève générale en Guadeloupe à montré son efficacité.

Il n'y a de salut que si nous prenons notre destin en main, je veux voir Sarkozy dans la défaite et enfin reconnaitre que la situation le force à revoir les orientations de sa politique.

Commentaires

  1. Même si c'est compliqué, je suis prêt à sacrifier mon salaire de Mai pour une grève générale reconductible comme en Guadeloupe ! Il faut bloquer l'économie du pays pour faire plier Sarko ! Je suis POUR !

    RépondreSupprimer
  2. Oua ! t'es motivé Stef :)

    RépondreSupprimer
  3. euh... oui, et puis je crois que face à un gouvernement qui ne veut pas remettre sa politique en question, il faut l'y obliger.

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait d'accord. Faire une manif' tous les deux mois, cela ne sert plus à rien surtout lorsque l'on est face à un gouvernement agressif. Je pense qu'il est maintenant temps de radicaliser la mobilisation, sans quoi rien de ne risque de changer... pendant encore trois ans.

    RépondreSupprimer
  5. Oui Gavroche, il est temps de radicaliser la mobilisation et c'est en premier lieu la responsabilité du gouvernement qui en l'absence de réponse aux revendications , prend le risque de cette radicalisation.
    C'est pourquoi il fallait inscrire la négociation dans le temps. Mais cette fois, le gouvernement est au pied du mur et si ce 4 mai, les syndicats décident de la poursuite du mouvement revendicatif, Sarko n'aura pas d'autres choix que d'intervenir.
    C'est toute la stratégie je pense...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !