Accéder au contenu principal

Y a t-il grève ce 26 mai ?

Dans mon dernier billet, je m'interrogeais sur l'absence de conscience politique des français. Alors que l'abstention risque bien de marquer le scrutin des européennes, il apparait évident que la grève interprofessionnelle du 26 mai mobilisera moins que les précédentes.

Vu le manque d'entrain des médias pour relayer les revendications, le mécontentement et les situations de crise qui amènent toujours plus de précarité, les français donnent l'impression de tourner le dos à la dimension politique des enjeux de ces rendez-vous citoyens. Puisqu'on ne s'intéresse pas à eux, ils ne s'intéresseront pas au rendez-vous qu'on leur donne.

Le dialogue social si souvent cité par Sarko et ses acolytes est totalement absent. Rien n'est fait pour amener les débats d'idées. Un vague rendez-vous est prévu fin Juin pour rencontrer les syndicats et on a plutôt à faire à un gouvernement qui se désintéresse totalement des préoccupations des Français.

Mais vous allez me dire ça on le savait déjà. Effectivement, les annonces du 18 février représentent 2.6 milliards d'euros pour tous, salariés, retraités, chômeurs et étudiants. De l'autre côté, pour la minorité qui vit du travail des autres (la majorité) , nous avons 360 milliards aux banquiers, 32 milliards d'aides aux entreprises qui licencient, 14 milliards par an de paquet fiscal pour les plus riches, 8 milliards d'exonérations de taxe professionnelle, 5 milliards pour les heures supps etc, etc..

Mais non ! A croire que nous n'y comprenons rien, le gouvernement nous explique que c'est pour dynamiser l'économie du pays, du moins la soutenir, pour que lorsque la croissance reviendra, nous soyons prêts qu'ils disent...
Mouais, bof ,bof, bof, un discours vieux de quarante ans qui nous a prouvé son efficacité, n'est-il pas ?

Non, ça suffit, ce que nous voulons, c'est que cela soit nos vies qui soient dynamisées, que l'économie du pays puisse repartir grâce à nous ! Et pas en attendant je ne sais quoi de je ne sais où !

Ce que nous voulons :


Autrement dit :

1 Donner la priorité au maintien des emplois dans un contexte de crise économique, que l'État ne soit plus la première entreprise de France à licencier.
2 Politiques salariales : améliorer le pouvoir d'achat et réduire les inégalités
3 Orienter la relance économique vers l'emploi et le pouvoir d'achat
4 Préserver et améliorer les garanties collectives
5 Réglementer la sphère financière.

Commentaires

  1. Il est quasiment 8h30, j'ai fait un petit tour des sites les plus connues (libération, Marianne, 20minutes, Le Parisien etc...) et toujours aucun article sur la mobilisation de demain. (e c'est comme ça depuis deux semaines).
    Franchement nul ces journalistes, c'est limite de l'incompétence ou on leur a gentiment demandé de ne pas trop en parler...
    Comment passer à côté d'un événement qui réunit quelques centaines de milliers, voir de millions de personnes partout en France.
    Seul France info a fait un article ce matin.
    On ne s'étonnera plus que les français se désintéressent de la politique et des rendez-vous électoraux puisqu'on ne prend pas en compte leurs attentes et revendications, et je parle bien des journalistes.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Pfff, trop drôle :))

    Ce n'est bien sûr pas David Pujadas, mais un collègue qui me fait une blague.
    Euh David, tu ferais mieux de me rejoindre à la grève. Rendez-vous à 11h.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…