Juin : un mois qui résume bien les deux ans de Présidence de Sarkozy

Je sors de mon silence qui a eu pour conséquence la mise en pause de ce blog. Le temps de pause, pour les photographes, c'est la durée nécessaire pour qu'une surface sensible soit correctement exposée. C'est un peu le sentiment que j'ai eu, prendre du recul pour pouvoir observer cette surface sensible qu'est la France, pour mieux la comprendre. (bon ok, en fait j'ai fait le fainéant, j'ai pris une pause quoi :))

A la veille d'un remaniement ministériel qui n'intéresse pas les français, puisque tout le monde a bien compris que seul Sarkozy décidait tout, je relève ici ce qui m'a fortement interpellé ces derniers jours et quelques semaines.

Juin 2009 : Ce mois de Juin est à l'image des deux ans écoulés sous le règne de Sarkozy.
L'allocution du Président au Parlement réuni en congrès à Versailles en est une fois de plus l'exemple criant, l'exemple d'une démocratie qui écoute, qui est spectatrice, mais qui ne débat pas.

Les élections européennes biaisées par l'abstentionnisme, ont montré l'incapacité du Président et de son gouvernement à faire adhérer les Français au projet Européen. Un vote à la proportionnelle qui ne permet pas d'établir les forces politiques en présence. L'électorat socialiste votant Europe écologie et un petit socle électoral à droite font les résultats de ce scrutin.

Alors que la crise commence réellement à avoir des conséquences sur les comptes sociaux, la stratégie de communication du gouvernement est de rassurer, de convaincre que les mesures prises en Avril sont les bonnes et que la sortie de crise est prévue en 2010 comme ils disent... Sauf que la situation de l'emploi est catastrophique et que les carnets de commande devraient commencer à se remplir plutôt en 2011 et 2012 dans les grands groupes industriels de notre pays (secteur automobile, aéronautique etc..) Il apparait clairement que le coup de frein dans le secteur industriel a pour conséquence un réajustement des productions, parce que n'en déplaise à Sarko, nos industries produisent moins.

Alors comment travailler plus ? L'annonce de Brice Hortefeux laisse présager de nouveaux reculs sur nos acquis sociaux. D'après eux le débat est lancé, devrons nous travailler jusqu'à 67 ans ?
C'est typiquement le genre de déclaration à la Sarkozy, qui à contre courant, montre qu'il cherche à manipuler l'opinion publique pour ne pas répondre, pour ne pas prendre ses responsabilités sur les sujets du moment. Parce qu'une réforme des retraites en 2010, on le savait déjà qu'il y allait en avoir une, était-ce le sujet du moment ?

Les français attendent qu'on leur réponde sur l'emploi, le pouvoir d'achat, sur une juste solidarité entre les ouvriers, petits employés qui subissent la crise, et les classes les plus riches qui même si elles subissent aussi la crise, ont plus de témoignage de soutien des politiques du Gouvernement.

Et c'est dans ce contexte que N. Sarkozy doit se rendre en Guadeloupe en fin de semaine, et vraiment je ne vous cacherai pas que l'annonce du leader du LKP, de bloquer à nouveau l'île à l'occasion de la venue du Président m'a fortement fait sourire.

Mettre Sarkozy devant ses responsabilités, c'est ce qu'il faut faire pour influencer sa politique.
Peut-être que les français d'Outre Mer réussiront à faire ce que les français de métropole n'ont pas réussi jusqu'alors.

Commentaires

  1. Coucou =)

    +5 et bonne soirée ;)

    http://www.muscu-evolution.boosterblog.com

    Ps : Si des +5 quotidien t'intéresse contacte moi ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !