De la com et de la pub, mais toujours pas de dialogue social.

La rencontre entre les syndicats et Sarkozy a donc bien eu lieu sur les mesures sociales face à la crise. Et franchement, on ne s'attendait pas à autre chose quand après le 29 janvier, le 19 mars et le 1er mai, Sarko avait prévenu qu'il rencontrerait les syndicats vers le 30 juin pour une première analyse des mesures sociales du plan de relance. Ignorant les 26 mai et 13 juin, je dirais simplement que ce N.Sarkozy a une certaine idée du dialogue social...

Et puis y a la mise en application de la TVA à 5.5%, cette fois l'UMP assume ! Dans le cadre d'une politique clientéliste (une de plus) aucun complexe à envoyer des bulletins d'adhésion aux restaurateurs. On aura tout vu, après le petit livre de Rachida Dati sur son bilan au ministère de la justice, les Sarkosistes font dans l'auto-promotion, mais toujours pas de dialogue social.

Il y a eu aussi, ce débat lancé d'abord pas Mr Hortefeux alors qu'il était encore en charge des affaires sociales au sein du ministère du travail (venant de l'immigration et aujourd'hui ministre de l'intérieur tout cela en moins de six mois) ; une déclaration comme un pavé dans la marre sur la retraite à 67 ans. Vivement repris par Fillon et l'équipe gouvernementale, là aussi on nous explique qu'il n'y a pas d'autres solutions.

Conception bizarre du dialogue social...

Commentaires

  1. Le dialogue social disent et ils font ce qu'ils disent et ils appellent cela dialogue !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !