Lettre ouverte à Madame Martine AUBRY, Première Secrétaire du Parti Socialiste.

Les réactions ne se sont pas faites attendre ce matin sur Facebook, l'affaire Valls révèle le profond désarroi des militants qui ne comprennent pas cette suite de mascarade, et de règlements de compte qui finissent par confronter trop souvent les socialistes entre eux.

Mais là c'est différent, c'est Martine Aubry elle même qui monte au créneau et qui du même coup nous rappelle vivement la confrontation du congrès de Reims. Si le courant battu, celui de la motion E, n'avait pas accepté le résultat et s'était laissé tenter par l'aventure de la création d'un nouveau parti comme celui de Mélenchon, le Parti socialiste d'aujourd'hui n'existerait plus, parce que vidé de la moitié de ses militants.

Alors quand Martine Aubry s'en prend à Valls, l'un des représentants de la motion E, c'est toute une partie du parti socialiste qui ne se sent pas respectée.

Jusqu'à ce point : voici une lettre ouverte écrite à Martine Aubry, par militant-socialiste : http://www.facebook.com/ext/share.php?sid=213697140634&h=ATgl_&u=xFIH3

Lettre ouverte à Madame Martine AUBRY, Première Secrétaire du Parti Socialiste.

Nous militants du Parti Socialiste, fervents engagés sur le terrain, nous adressons à vous, Madame la Première secrétaire, un ultime cri de colère. Nous nous sentons profondément choqués, après votre prise de position à l'issue de la réunion des premiers secrétaires fédéraux le 4 juillet à Paris. Vous déclarez vouloir le changement et la refondation du Parti Socialiste : arrêtez le mensonge! Vous réduisez les militants et les exécutifs locaux à des viagras pour votre gouvernance! Comment avez vous osé, mépriser à ce point les premiers secrétaires fédéraux, qui demandaient quoi, une prise de position sur des question essentielles à notre survie!

Et ces questions sont aujourd'hui celles des alliances, celle des primaires, celle du projet, et celle toujours pas réglée du leadership! Comment pouvez vous prétendre incarner le renouvellement, alors que vos plus proches collaborateurs à la direction du parti sont des anciens ministres du gouvernement Jospin, que l'on tente tant bien que mal de recycler! Non, ce n'est pas cela la refondation!
Nous militants demandons que les jeunes prodiges du Parti Socialiste se voient mis en avant, et se voient confier des responsabilités au sein de la direction nationale. De plus,nous constatons la sclérose et l'immobilisme de la direction actuelle.
Le parti a été volé aux militants qui veulent s'exprimer à nouveau. Notre parti a besoin des méthodes nouvelles, des idées nouvelles, de se rajeunir au lieu d'être tourné vers un vieil appareil...

Vous n'avez pas, suite au congrès de Reims, réussi à effacer les blessures de la défaite de 2002. Pire encore, avec les conditions douteuses de votre élection, vous avez réouvert les plaies. Comment pouvez vous dès lors, vous estimer légitime?
Le Parti Socialiste est à l'agonie, sa disparition est proche. Et vous êtes coupable, responsable de cette lente agonie de notre parti. Depuis votre élection en tant que Première secrétaire, RIEN n'a été fait pour engranger une dynamique nouvelle et enfin refonder notre parti. Qu'attendez vous? La maison brule, il y a le feu, les militants fuient par dizaines dans les fédérations!!!

Continuerons nous encore longtemps à laisser les portes et les fenêtres grandes ouvertes? Nous ne pouvons pas attendre six mois comme vous le suggérez! Vous nous avez menti, et devez par conséquent aujourd'hui tirer toutes les conséquences de cet échec.
Vous êtes coupable d'incapacité. Incapacité à rassembler au delà des courants, incapacité à mettre en place un vrai changement (et non pas une illusoire refondation), incapacité à vous imposer à la tête du parti.

Sur le terrain, nous le sentons, le climat est très tendu. Les français ont besoin de nous, nous ne sommes pas au rendez vous, une fois de plus... Dans les fédérations et les sections, les militants s'impatientent, il y règne un climat de forte tension, peut être qu'une insurrection se prépare, contre cette direction qui n'en fait qu'a sa tête, et qui nous méprise sans cesse, nous militants.

Nous tenterons par le fait, de vous empêcher, par tous les moyens qui seront en notre possession, de rester le chef de notre parti en crise. Vous n'avez plus votre place au sein de notre parti, quittez le, démissionnez, et laissez la direction à ceux qui veulent le vrai changement!

Notre parti était déjà bien bas il y 6 mois, vous lui avez donné le coup de massue fatal... A vous d'en tirer toutes les conséquences qui s'imposent!
Comment voulez vous, en étant présente deux jours par semaine rue de Solférino, travailler véritablement à la refondation de notre parti?

Vous n'êtes plus légitime, nous ne croyons plus en vous, nous militants, et nous réclamons aujourd'hui votre démission dans les plus brefs délais.

Des militants, partisans de la vraie refondation du Parti Socialiste.

Commentaires