Travailler le Dimanche, RSA, assistanat des entreprises : la France de Sarko

Il y a un temps politique pour tout. Sarkozy l'a tellement bien compris, qu'il essaye au mieux d'être dans un timing de communication qui lui permette encore d'apparaitre comme maitrisant les situations.

Mais ce n'est que de l'image, la réalité est plus terne ! L'exemple en est, celui du travail le dimanche, un objectif pour Sarko à travers cette mesure qui d'après tous les experts n'apportera pas plus de croissance dans les tissus économiques concernés, l'objectif est de montrer que le gouvernement maitrise la situation de l'emploi et le pouvoir d'achat des personnels concernés, alors qu'il en est rien en réalité. Une politique clientéliste une fois de plus qui concerne quelques 150 000 français au plus, mais tous ces personnels ont-ils bien compris qu'au lieu de travailler trois à cinq Dimanche dans l'année, c'est 52 Dimanches, qu'il faudra travailler !

Le RSA aussi, encore un dispositif "alibi" qui permet pour le gouvernement de s'exonérer de ses responsabilités sur le plan social dans un contexte de précarité galopante.
Depuis le début, je n'aime pas ce dispositif, simplement parce que c'est une trappe de plus pour les bas salaires et un cadeau de plus pour les patrons.
Comprenez donc, d'après eux il ne faut surtout pas augmenter les salaires en France et ainsi augmenter le coût du travail. Ce gouvernement Sarkosiste préfère assumer une politique d'aide aux entreprises qui est tout simplement de l'assistanat à l'embauche.
Jusqu'à 1.6 fois le smic, un patron n'a aucun intérêt à augmenter les salaires, sans quoi le coût du travail est beaucoup plus important, puisque il ne permet plus d'avoir les aides de l'état. Voyez le côté pervers de la situation ! !!

Et en toile de fond, on nous explique qu'il faut en 2009 des soldes toute l'année, parce que les soldes de l'été sont une catastrophe pour les commerçants ? N'y a t-il pas ici corrélation entre les situations ? On persiste depuis des années à ne pas augmenter les salaires et on s'étonne que les français consomment moins ? Et pourtant face à nos voisins, nous sommes ceux qui consomment le plus en Europe dans ce contexte de crise, comme quoi si le plan de relance était orienté plutôt sur la consommation que sur l'investissement, nous serions encore mieux.


Commentaires

  1. Pour ne créer que des emplois précaires qui plus est, c'est une honte! Tant que les français laisseront faire!

    RépondreSupprimer
  2. Même si nous avons des amortisseurs sociaux efficaces, le fossé social se creuse et c'est en ces temps de crise économique que c'est le plus dur pour les précaires.
    Nous reparlerons très vite de génération précaire, des "jeudi noir", des don Quichotte et autres associations dont tu parles souvent Christie...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !