FLASHBALL et Insécurité pour tous. (et plus de billet au moins jusqu'au 27 Août)

Je sors de ma torpeur estivale, comme dirait Elmone, suite à la critique de Nicolas, pour y aller de mon petit billet sur l'insécurité et les violences policières.

Effectivement, sur ce sujet de l'insécurité, comme pour tous les autres, nous devons mettre le gouvernement face à ses contradictions. Comment comprendre qu'un Président élu sur ce thème, ayant été ministre de l'intérieur, puisse être encore en échec ?
Et pourtant nous avons tout supporté, tout vu et tout entendu avec Sarkozy sur bien des points. Il voulait nettoyer les cités au Karcher, faire une France de propriétaires et redonner du pouvoir d'achat... A vous de juger... Mais c'est sur l'insécurité qu'on me demande d'écrire.... :)

L'insécurité est partout. Le sentiment de sécurité ne se lit pas seulement dans les bonnes statistiques, mais dans la vie de tous les jours. A ce niveau là, on en est loin, que ce soit l'insécurité liée à la délinquance ou à l'insécurité sociale, tant nous sommes devenus des pions sur le marché du travail, tant on boursicote sur notre dos, tant nos jeunes sont effrayés par l'avenir.

Rappelez vous ce que Balavoine disait de la jeunesse désespérée : "le désespoir est mobilisateur (...) les jeunes vont finir par virer du mauvais côté, parce qu'ils n'auront plus d'autres solutions"
Alors certes le désespoir n'excuse et ne justifie rien, mais il permet de comprendre. Et c'est en essayant d'en comprendre les causes qu'on pourra tenter d'y remédier, par l'éducation, l'emploi, la prévention avec l'aide de la Police de proximité et des associations... Bref un peu de considération et de motivation, au lieu du "tout répression" et de la manipulation des esprits.

Les violences policières sont une autre forme d'insécurité. Encouragées par un Président de la République qui les a équipé de Flashball, de plus en plus d'incivilités policières se produisent (ce qu'y est un comble).
Lors de manifestation, de réunion de groupe, ou même lors de simple contrôle routier, il n'est pas rare de tomber sur des fonctionnaires de Police de mauvaise humeur.
Pire, dans cette affaire du Flashball à Montreuil, on apprend aujourd'hui que ce jeune de 34 ans qui s'était pris un tir de flashball et avait ainsi perdu son œil n'était juste là, que pour participer à un rassemblement de soutien à des expulsés d’un squat, et qu'en aucun cas le policier n'était en légitime défense lors du tir...

On le voit bien, l'insécurité prend différentes formes et peut tous nous concerner.
Tiens, je m'en amuse, j'ai juste envie de finir par un mot : F R A T E R N I T E
:)

Commentaires

  1. Bonnes vacances !

    "Le sentiment de sécurité ne se lit pas seulement dans les bonnes statistiques, mais dans la vie de tous les jours". Yes, mais là c'est inversé ! La communication UMP réussi à nous faire croire que c'est le jeune qui agressait le policier !

    RépondreSupprimer
  2. L'UMP n'est pas a une manipulation près...
    Oui, une petite semaine de congés et là on va prendre la route pour vraiment changer d'air... A +

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien bonne route et gare aux excès.. l'état a besoin de sous..
    Si les vrais chauffards étaient vraiment arrêtés, la route deviendrait sûrement plus agréable.. C'est mon sentiment!
    Bonne vacances à toi et ta petite famille...

    RépondreSupprimer
  4. Merci Christie et a bientôt.

    Effectivement, tu avais raison, journée dans les embouteillages avec l'impression que tout le monde était bien tendu derrière son volant... nous sommes contents d'être arrivés.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !