Barosso, et le lait ? On libéralise ?


En grève depuis le 10 Septembre, les producteurs de lait en France et dans au moins huit autres pays Européen augmentent le rapport de force en leur faveur, avec les industriels laitiers et la commission Européenne.

En France, d'où est parti le mouvement la semaine dernière, le gouvernement estime que 45 % du lait n'a pas été livré aux laitiers. Ne serait-ce pas le meilleur moyen de faire remonter les cours du lait ?

Parce que c'est bien à un problème de surproduction que les producteurs de lait on a faire face. Il y a trop de lait produit. Du coup, par le mécanisme de l’offre et de la demande, le prix baisse. Ce qui ne devrait pas arranger les choses, c’est qu’en 2015, les quotas de production devraient être supprimés.

Et ce n'est pas le libéral Manuel Barosso, qui affiche la volonté de revenir sur la suppression de ces quotas. Pourquoi libéraliser et soumettre à plus de concurrence la vente d'un produit dont le prix est au plus bas ?
Si nos politiques n'ont pas de solution pour faire face, qu'ils évitent au moins d'empirer les choses !

Commentaires