Budget 2010, merci pour nos enfants, bande de voleurs !

Le déficit public prévu pour 2010 devrait être de 140 milliards soit 8.2% du PIB, loin des 7% prévus, très loin des 3% du pacte de stabilité.

Et que nous dit Fillon ? Qu'en 2010 ils feront voter une loi qui planifiera une baisse de la dépense publique sur plusieurs années. Et ben voyons ! Ils dépensent et bradent un peu plus la France pour payer leurs politiques !!
Et quelles politiques ! Des cadeaux fiscaux, des faux plans de relance, toujours plus d'exonérations de charges et toujours moins de taxes pour les entreprises.

1400 milliards de dettes publiques ! Une accumulation de déficit des budgets sur 30 ans, mais qui file beaucoup plus en avant depuis que Sarkozy est aux responsabilités !
Cela a commencé avec la loi TEPA dit paquet fiscal, c'est quand même 15 à 20 milliards / an de recettes fiscales en moins. La suppression de la taxe professionnelle, ça sera 12 milliards en moins /an. Comme quoi il n'y a pas que la crise qui creuse les déficits !

Ces 20 à 30 milliards de cadeaux fiscaux dûs à une politique clientéliste sont déjà énormes, on en a rajouté 60 de plus avec les mesures du plan de relance face à la crise. Pour financer quoi ? Une prime à la casse inutile, un doublement du prêt à taux zéro dans l'immobilier inaccessible, un saupoudrage de mesures et des investissements dans les voiries, établissements et monuments publics.
Et puis la droite se sert aussi au passage, histoire que l'idéologie passe toujours un peu plus quel qu'en soit le prix. Même si c'est la crise et que nous avons besoin de recettes fiscales importantes, et bien non, on chiffre maintenant exactement ce que devrait couter à Bercy la suppression de la taxe professionnelle, rien que 12 milliards /an

Et aujourd'hui, ce gouvernement nous explique qu'il va falloir encore un peu plus, diminuer les dépenses publiques ??? Mais bordel de merde, quand réagirons-nous !

Commentaires

  1. D'accord avec toi. On privatise le service public.
    Et malgré la crise, le gouvernement maintient sa politique de baisse de recette afin de relancer la production.

    RépondreSupprimer
  2. C'est à se demander ce qu'ils auraient bien osé de plus sans la crise...

    RépondreSupprimer
  3. Arg ! J'avais pas vu ce billet avant de faire le mien... Désolé...

    RépondreSupprimer
  4. le graphique est quand même beaucoup mieux ici (hihihi !!)Oui je sais j'ferais mieux de bosser... un p'tit clin d'oeil en passant

    RépondreSupprimer
  5. Elsa, j'espère bientôt te lire. Vraiment, ce que tu as à dire, nous intéresse !
    Après tu y vas à ton rythme hein, aucune obligation en la matière :))

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !