Accéder au contenu principal

Flashball et insécurité pour tous (la suite)

Une réunion présidée par N.Sarkozy, sur le thème de l'insécurité et la lutte contre la délinquance aura lieu ce matin à l'Élysée. Elle intervient trois mois après le dernier discours du chef de l'état sur ce même thème , qui s'exprimait alors à la veille des Européennes et qui annonçait toute une série de mesures spectaculaires, comme la fouille des sacs à l'entrée des écoles ou la mise en place de portique de sécurité.

Depuis que dalle, nada, waloo, en cette veille de rentrée scolaire, aucun portique de sécurité n'a été installés, aucun renfort de personnel pour techniquement permettre la fouille des sacs (bien au contraire on confirme les suppressions de postes dans l'éducation nationale), etc... Les Français commencent à avoir l'habitude des beaux discours, toujours très volontaires mais jamais suivis d'effets.

Alors comme à son habitude, il va falloir faire du chiffre, Brice Hortefeux réunira ce mercredi les Directeurs départementaux de la police et de la gendarmerie pour les mobiliser à nouveau sur le front de la délinquance, ce qui inquiète depuis quelques temps déjà les syndicats de Police (comment en faire plus ?).

Hortefeux décrétait Lundi, "Tolérance zéro pour les voyous, bavure zéro" pour Police et Gendarmerie, comprendront-ils un jour que la sécurité, la fraternité ne se décrète pas.

La preuve en est encore cette nuit où comme je l'avais déjà écrit dans le billet Flashball et insécurité pour tous , l'insécurité peut venir aussi des violences policières ; Des incidents ont opposé ce mardi vers 1h des taxis et des policiers à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle à la suite du contrôle d'un chauffeur. Selon un de ses confrères, «les policiers ont procédé au contrôle musclé de l'horodateur d'un véhicule, un chauffeur a été blessé par un tir de flashball, il a été interpellé ce qui a provoqué la colère de la profession».

Alors il va peut être falloir pour obtenir "Zéro bavure"comme l'affiche le ministre de l'intérieur, revoir les formations que reçoivent nos fonctionnaires de Police, parce que c'est chaque semaine qu'il y a des bavures policières.

On attend pas grand chose de ces réunions sur la sécurité qui ont lieu cette semaine, mais nous verrons quand même si il y a des changements dans les politiques menées.

Commentaires

  1. Faire des réunion, rappeler aux gens qu'on "travaille" sur le sujet, ça permet de faire trainer le truc en longueur... et de gagner du temps jusque 2012?

    RépondreSupprimer
  2. Eh oui, c'est aussi mon sentiment...

    RépondreSupprimer
  3. Je ne comprends pas... Comme ministre de l'intérieur, notre cher Nicolas avait déjà réalisé un travail tellement colossal que l'insécurité avait quasiment disparue.
    Elle est revenue en force au bon moment, juste pour l'élection présidentielle. Le candidat Sarkozy avait alors basé en grande partie sa campagne sur ce sujet.
    Depuis qu'il est président, les membres du gouvernement et Sarko lui même se vantent des bons chiffres sur la baisse de l'insécurité. Alors pourquoi le sujet revient-il encore sur la table, opportunément ?

    Je m'interroge...

    ELN
    (de retour sur Maiblog après une longue pause forcée)

    RépondreSupprimer
  4. AH eNFIN ! Super content de te retrouver !

    Pour ce qui est des contradictions de la politique de Sarko et sur ce thème de la sécurité, ce n'est pas qu'il faille se réjouir des manquements de la politique du gouvernements, mais ça va être un réel plaisir de s'opposer à l'heure du bilan. J'ai hâte !

    Encore une fois, super content de te retrouver :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…