Les Yes Men sévissent encore :)

Combattre le néo-libéralisme par l'absurde, tel est le leitmotiv des Yes Men. Il y a chez Andy Bichlbaum et Mike Bonannodu de la candeur militante à la manière d'un Michael Moore, du burlesque visuel façon Jacques Tati, de l'inventivité loufoque dans le veine du professeur Tournesol. Lire la suite. A lire chez Thibault Dumas, le blog "Gauches".


Ci-joint les dégâts chez nous pour ce pauvre Patrick Balkany, piégé par les Yes Men :)

Commentaires

  1. Ils sont super, j'aime beaucoup aussi le faux révérend Billy qui exorcise les caisses enregistreuses !
    On devrait en prendre de la graine en Europe, car la dérision est une arme redoutable.

    RépondreSupprimer
  2. Entièrement d'accord, à regretter qu'on ait pas d'équivalence en France :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !