Accéder au contenu principal

Suppressions de postes : Ils sont irresponsables !

Ce matin, j'ai vraiment les boules ! C'est la rentrée scolaire pour ma fille de cinq ans, qui débute sa troisième année de maternelle.

Il y a concrètement six classes dans cette école, ce qui m'a tout de suite interpellé en entrant dans la cour de l'école de ma fille, c'est le fait qu'une de ces classes n'était pas éclairée. Effectivement, cette année il y aura une institutrice en moins dans cet établissement.

Alors bien sûr on se demande ce qu'est devenu cette institutrice, mais surtout on constate de suite les conséquences de son absence.

Depuis deux ans les classes étaient remplies à raison de 22 à 24 élèves. Cette année, il y a trois classes de 30 élèves et deux classes de 32 élèves.

Vraiment je n'ai pas de mots pour dire toute ma colère, mais si j'avais Sarko, Darcos ou Chatel (qui n'est pas foutu d'écrire cinq phrases sans faire dix fautes) devant moi, je les pourrirai verbalement.

Quand on constate le manque de professionnalisme de ces gugus aux responsabilités, il y a vraiment de quoi être en colère. Si je parle de Darcos, alors qu'il n'est plus ministre de l'éducation nationale, c'est pour rappeler la méconnaissance de ces ministres qui vont de ministère en ministère au gré des remaniements gouvernementaux sans jamais bien connaître les secteurs d'activité pour lesquels ils travaillent.

Souvenez-vous de Darcos qui croyait que la maternelle n'était qu'une espèce de garderie où l'on passe son temps à changer les couches des enfants. Déjà, il a fallu lui rappeler qu'un enfant ne rentre à l'école que si il est propre et qu'il ne porte plus de couche.
Ensuite, il faudrait que ces incapables sachent qu'un enfant à la maternelle apprends dès la moyenne section (la seconde année) à écrire et à connaitre toute les lettres de l'alphabet, à compter etc, ce qui prépare l'apprentissage de la lecture pour la première année de primaire.

Nous avons donc cette année deux classes (des troisièmes année) qui sont mélangées avec des moyennes sections (les seconde année, les plus éveillés je suppose) pour préparer le Cp de l'année prochaine. Alors que l'on me dise pas que la préoccupation de ce gouvernement est de lutter contre l'illettrisme parce qu' il ne pourrait s'y prendre plus mal.

J'en reste là, je suis trop dégouté...

Commentaires

  1. Tout cela n'est que la suite logique d'une politique libérale où le mot fonctionnaire est un gros mot...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, l'application très réelle d'une politique libérale... J'espère que les parents concernés sauront s'en souvenir... En tout cas nous de notre côté, nous nous organisons. J'ai vu la Directrice de l'école qui m'a expliqué qu'elle avait envoyé un courrier au recteur de l'académie et qu'elle prenait contact avec son syndicat, bien décidée à ne pas en rester là.
    L'académie qui n'a pas répondu au premier courrier de la directrice, doit se prononcer les 8 et 9 Septembre pour peut-être envisager la réouverture d'une classe supplémentaire.
    Affaire à suivre...

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve que la vie de parent est devenue bien difficile! N. Sarkozy sape la qualité de l'éducation nationale égalitaire, et dans le même temps, en bon illusionniste, il crée (ou va créer, je ne sais plus) un établissement "d'élite" pour les plus méritants des jeunes de milieux défavorisés.

    RépondreSupprimer
  4. Oui ce gouvernement ne fait que des politiques clientélistes et se soucie peu de l'intérêt général. Les suppressions de postes seront très difficile à refinancer pour les gouvernements suivants.

    RépondreSupprimer
  5. On sent le vécu ! Merci pour ce témoignage, ça vaut tous les discours.

    RépondreSupprimer
  6. Et bien j'espère que la classe est de nouveau là !
    Par chez moi nous risquons aussi la fermeture d'une classe en maternelle (certes moins 'importante' que la primaire mais bon!). Les effectifs font des vagues. Une année à 22 et une autre à 32 élèves.
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  7. Merci de ton soutien Cytryus.

    Je n'ai pas rencontré la directrice de l'école aujourd'hui, et l'académie doit se prononcer les 8 et 9 sept, cette semaine. J'imagine que c'est lors de commission... Dès que j'en saurai plus, je mettrai l'info en commentaire sur ce billet.

    Encore merci.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…