500 000 logements neufs par an qu'il disait...


Le logement ne devait -il pas être une priorité gouvernementale ? Il me semble entendre encore que la mise en chantier de logements était plus importante que lorsque les socialistes étaient au pouvoir. Eh bien les chiffres parlent d'eux même.

«On va passer sous la barre des 300.000 mises en chantier pour l'ensemble de l'année 2009, contre 368.000 en 2008 et 435.000 en 2007, ce qui nous fait revenir au niveau de 1998, il y a 11 ans»

Que restera t-il des politiques de Sarkozy à la fin de son mandat ?

Commentaires

  1. On peut se poser la question, plus on avance et pus je suis dérouté. Je n'y croyais pas dès le début et maintenant je me dis que tout peut arriver, le meilleur comme surtout le pire.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  2. Objectivement, il ne restera pas grand chose de positif de ces politiques. Par exemple sur le logement, on retiendra surtout la déduction des intérêts d'emprunts qui existait déjà sous d'autres législatures, pour ce qui est du problème de manque de logement, on sait aujourd'hui qu'il n'y en a pas plus. Donc rien de bien nouveau...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !