Assistanat des agriculteurs et baisse des recettes fiscales : On continue comme avant !


Ah, elle est belle la Démocratie dans notre pays, une loi est votée par erreur ou par omission, c'est pas grave, si celle-ci ne plait pas, il suffit de faire revoter l'amendement avec plus de députés contre, pour annuler la première.
Une taxe de 10% sur les bénéfices des Banques, quoi de plus normal pour ramener quelques 2 milliards de recettes fiscales, quand l'état a sauvé ce secteur d'activité un an plus tôt.

Il y a même des amendements venant de députés UMP pour contrecarrer les plans de Sarkozy. Maintenir le bouclier fiscal est l'objectif très symbolique pour montrer que l'idéologie et le gouvernement ne recule pas. Contre l'avis général et même si une coalition de droite en Allemagne semble emboiter le pas à cette politique, il semble urgent d'amener plus de raison dans l'équilibre budgétaire de l'état. 140 milliards de dettes publiques pour 2009, 1400 milliards de dettes cumulées sur 30 ans...

Un quatrième plan pour l'agriculture doit être présenté aujourd'hui par le Président, on dit qu'il doit être d'envergure, aussi important que celui présenté pour les PME insiste t-on... Ok, voilà donc un plan de plus, où allégement de charges sur le coût du travail, sur les taxes carburant, exonération de taxe carbone etc.. réduirons un peu plus encore les recettes fiscales.

Le manque de courage politique empêche nos politiques d'avouer que certains de ces secteurs d'activités en France ne sont plus rentables, parce qu'alimentés depuis longtemps déjà par les subventions d'état ou Européennes.

Le problème, c'est que nos agriculteurs votent traditionnellement à droite, alors leur dire que l'on doit aujourd'hui donner leur chance aux pays du Sud et chercher à reconvertir nos métiers de la terre ne passe pas très bien. D'ailleurs personne s'y risque...

Commentaires