Accéder au contenu principal

21-12-2012

Je viens de voir le film "2012" au cinéma, vous allez me dire rien de politique à ce film catastrophe qui traite de la fin du monde. Et c'est vrai, sauf peut être sur la question que se poseraient les chefs d'état à savoir, devraient-ils informer la population d'une catastrophe annonçant la mort de millions d'entre nous ?

Clairement non et puis même si c'était le cas, vous imaginez Sarkozy nous le dire à la TV, on se demanderait une fois de plus si il n'essaye pas d'attirer notre attention, de nous balader sur autre chose que les manquements de sa politique. :)

Je suis allé voir ce film suite au documentaire diffusé hier soir sur France 4 intitulé "2012, la conspiration de l'apocalypse". Et en fait on se rend compte à travers ce documentaire qui rassemble différentes théories, qu'elles convergent toutes vers un même scénario apocalyptique qui devrait donc se dérouler en ce mois de Décembre 2012. Beaucoup de canulars accompagnent ces théories, celui que je préfère est celui des Sumériens et de la planète Nibiru

Rassurez-vous: la Terre continuera de tourner bien au-delà du 21 décembre 2012.

C'est le message que la NASA véhiculait à quelques jours de la sortie du film, et alors que la prophétie apocalyptique à la base du film continue d'alimenter les passions sur le net.

2012, film catastrophe dans la lignée de tout blockbuster américain qui se respecte, est aussi spectaculaire que palpitant, deux qualités essentielles à ce type de produits hollywoodiens.

Dans cette course contre la montre, plusieurs priorités. Il faut à la fois prévenir la population, faire évacuer des régions entières, sauver sa peau et celle de ses proches, bref, lutter contre le temps, qui devient le principal ennemi.

On aime ou pas, moi j'ai adoré.

Commentaires

  1. Tu ne le regretteras pas si tu es adepte du genre

    RépondreSupprimer
  2. Nous avons connu déjà un bon paquet de fin du monde programmée ... j'avais bien aimé celle de Paco R :-)))

    C'est quand la prochaine ?

    @ +

    Bésitos

    PS : je pense que je vais aller le film j'aime bien les scènes de désastre ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Oui elle était pas mal aussi. Crash de MIR sur Paris... tout un programme :)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis pas un rétive pour aller voir ce film (non pas pour que le coup de la fin du monde qu'on ne ressort tous les 5 ans) mais a cause du réalisateur qui nous avait pondu un film catastrophe "le jour d'après", dont j'ai coutume de dire que c'est une catastrophe de film. Ceci dit je suis cliente de ce type de cinéma (me souviens encore du deep impact de Mimi Leder)

    Non décidément, je préfère garder mes sous pour le Terry Gilliam et le prochain James Cameron.

    Ps :j'imagine bien cette tête de... pardon notre président annoncer ça à la télé.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai vraiment pas aimé. Rien de neuf dans ce nouvel opus des films catastrophe entre Deep Impact et Armaggedon. Et si vous pouvez partir avant la fin fatalement ratée, inutile et illogique, vous aurez au moins gagné du temps.
    Non franchement, utilisez vos 10€ pour les donner au SDF du coin?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…