Accéder au contenu principal

Aubry en demi teinte...

C'était donc le congrès du MJS à Grenoble, le mouvement des jeunes socialistes. Martine Aubry s'est donc faite applaudir (facilement) mais je dois dire que si il y a des choses qui m'ont plu, d'autres me déplaisent beaucoup.

Elle a estimé que N. Sarkozy faisait "honte à la France en voulant opposer identité nationale et immigration".
Voilà ce qui m'a plu, surtout quand quelques temps après dans son discours, elle parlait de Besson également, de ses propos sur les mariages gris, mariages qui seraient conclus entre un étranger et une personne de nationalité française de bonne foi, abusée dans ses sentiments par un étranger ou une étrangère, dont l'objectif est d'obtenir un titre de séjour ou la nationalité française.

Après l'identité nationale, voilà un autre sujet abordé par le ministre de l'immigration, le mariage, nouveau prétexte pour toujours plus expulser.
La réponse d'Aubry est simple, si il y a tromperie avérée, il y a annulation du mariage, mais elle précise bien aussi que "l'Etat ne doit pas nous dire avec qui nous marier" et "qui on doit aimer"
En citant précisément le nom du ministre de l'immigration"Eric Besson qui a parlé des mariages gris pour que la honte l'atteigne définitivement".

Voilà des hommes qui de par leurs politiques nous font honte et font honte à la France. C'était bon de le rappeler !

Pour le reste je suis beaucoup moins enthousiaste et je dirais même que certaines positions sont dangereuses.
En premier lieu, je trouve douteux d'ironiser, en essayant de se justifier de l'absence du PS au "forum Copenhague" organisé par Daniel Cohn-Bendit et Europe-Ecologie en présence de François Bayrou.
La politique de la chaise vide n'a jamais rien amené de bon !

Se foutre de la gueule du monde en précisant même que cela avait au moins été l'occasion de voir M. Cohn-Bendit "se réconcilier avec François Bayrou", c'est oublier ou en tout cas faire preuve de peu de pédagogie envers les militants socialistes. Y a t-il un programme socialiste sur la question ?
Les décisions d'urgence planétaires qui vont être décidées à Copenhague et qui vont engager dans le concret des propositions, des politiques de développement durable dans chaque pays, c'est primordial ! Encore une fois quelles sont les propositions des socialistes ? Non je crois qu'au lieu d'ironiser, il faudrait peut être adopter un profil bas et travailler à un programme avant de faire de la politique politicienne.

Surtout que Madame se permet d'avancer quand on lui parle des querelles internes au PS, qu'elle n'est pas là "pour parler des petites phrases. Je suis là pour porter toute la gauche au sommet"
Porter la gauche au sommet ? Est-ce là la meilleure façon d'y arriver, que de pratiquer la politique de la chaise vide ?

Attention que la gauche ne se porte pas au sommet sans le PS, Mme Aubry !

Commentaires

  1. Voilà pour moi le passage important concernant le forum de Copenhague:
    "Pour nous, l'écologie ça doit aller de pair avec le social, le contraire de ce que fait la droite aujourd'hui... La droite et la gauche sur le développement durable, ça n'est pas la même chose" Martine Aubry.

    Je pense en effet que si la pédagogie est nécessaire, elle ne doit pas faire croire que l'écologie et l'urgence climatique doivent se limiter au plus petit dénominateur commun, voilà pourquoi la gauche doit être offensive, voilà pourquoi l'affichage avec Bayrou, que d'ailleurs Dufflot à elle même refusé (un petit discours et puis elle s'est cassée), n'était la bonne manière pour aborder ce sujet...

    Enfin le PS participe largement avec l'ensemble des partis de gauche à des propositions communes sur le sujet en vue Copenhague mais évidement, cela c'est moins glamour que s'afficher avec Bayrou.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. @ Kraxpelax,

    Je n'ai rien compris à votre commentaire (1/3 en Anglais, 1/3 Français, 1/3 Espagnol) si c'était vraiment un commentaire ce dont je doute...

    @ back2basics,

    Tu dis que le PS participe largement à des propositions communes avec la gauche en vue de Copenhague. Si tel était le cas, ça se saurait ! Cite moi une seule source qui parle de ce type de rencontre et des propositions communes qui en découleraient et je réviserais mon jugement.

    J'ai bien peur que tu te trompes... Et puis comme tu dis "s'afficher" avec Bayrou n'a rien à voir avec le manque de propositions des socialistes en la matière.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…