Des libéraux, quels libéraux ?

Alors que F.Fillon appelle à l'unité de la majorité présidentielle dès le premier tour autour des candidats UMP, La gauche ne semble pas prête à s'unir dès le premier tour. Où du moins certains.

C'est le NPA de Besancenot qui s'est prononcé ce week-end à 66% pour un "accord national" sur des "listes indépendantes de celles présentées par le PS et Europe-Ecologie"
Le parti anticapitaliste a rajouté et c'est son principal sujet de discorde avec le PCF, que la participation aux exécutifs "ne sera pas possible dans le cadre d'exécutifs qui seraient dominés par le PS et/ou Europe-Ecologie qui mènent des politiques d'adaptation au libéralisme"

Des politiques d'adaptation au libéralisme... Passez moi l'expression, mais quel trou du cul ce facteur ! Il ira expliquer ça aux Français, quand la raclée électorale se sera produite et que les trois quarts des régions seront passées à droite et pour le coup avec de vrais libéraux à leurs têtes.

Commentaires

  1. il est bien placé pour connaitre les ravages du libéralisme à la sauce "socialiste" en bossant à La Poste...

    RépondreSupprimer
  2. La Poste doit rester une entreprise 100% entreprise publique, même les socialistes le disent.
    Dans un système beaucoup trop "capitalistique", devons nous opposer le socialisme qui a aboutit au communisme, je ne crois pas.
    Par contre le PS bien de chez nous, prend ses responsabilités dans son souhait de le voir régulé, par rapport à un Besancenot qui n'est que dans la dénonciation et l'abolition d'un système, mais ne propose rien.

    Je le trouve dangereux.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !