Accéder au contenu principal

Dissensions au sein de l'UMP, le front anti-Sarkozy s'organise.

J'ai prétendu dans un commentaire de mon précédent billet que je ferai ce Dimanche soir une revue de blog, eh bien ce n'est que parti remise, à vrai dire je préfère m'étendre sur le sujet des dissensions au sein de l'UMP.

Dernier exemple en date, la réforme de la taxe professionnelle : L'ancien premier ministre Raffarin et 24 autres sénateurs ne voteront pas pour cette réforme. Avec un argument de taille, simplement d'engager en premier lieu une réforme des collectivités locales, puisque celles-ci sont en partie financées par la taxe professionnelle.
Logique, qui pourrait prétendre que ce n'est pas ainsi qu'il faut s'y prendre. Il vaut mieux réformer le mode de financement de nos municipalités avant d'en supprimer les sources.

Est-ce là le signe d'un début de dissension au sein de l'UMP ? Clairement Oui, à mon avis, l'affaire Clearstream sonne la fin de la recréation pour les Sarkozystes de tous poils. Même si ça ne parait pas évident, on assiste en réalité à des règlements de compte. Il y a quand même de grande chance pour que D.Villepin soit blanchi, et comme le disait Christophe Barbier si Villepin est candidat en 2012 contre Sarkozy, ça ne sera pas forcement pour gagner (il ferait selon lui à peine 6 ou 7%) mais pour faire perdre Nicolas Sarkozy.

Si tel est le cas, j'ai hâte d'y être.


Un petit tour quand même des affaires, vu par nos amis blogger.

Commentaires

  1. T'es bien optimiste en début de mois !

    RépondreSupprimer
  2. J'aimerais tant que ça se passe ainsi...

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas Clearstream à mon avis le déclencheur mais bien l'Epad. On l'a peu souligné mais l'origine de l'affaire c'est que Devedjan qui préside a atteint la date limite pour ce faire. Au lieu de changer le réglement comme ils dont d'habitude, Sarkozy a lâché son fidèle allié comme une bouse pour mettre fiston à sa place. A mon avis, c'est ce geste là, cette absence de solidarité dans le parti qui fera se retourner les caciques contre le président.
    Non ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  4. Oui aussi, c'est clair que ces quelques anecdotes montrent bien qu'il ne fait plus l'unanimité dans son camp.

    RépondreSupprimer
  5. Halala ... si seulement ! @ +

    Bésitos

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…