Accéder au contenu principal

Pourquoi nous ne nous vaccinerons pas contre la grippe A.

C'est souvent que je me dis que je n'écris que des choses négatives sur ce blog. Mais comment pourrait-il en être autrement, tant il est difficile de positiver à partir des politiques menées par ce gouvernement Sarkozyste.

Oui parce que ce blog aborde principalement l'actualité politique, ou l'actualité en général observée par le prisme politique.

Prenons l'exemple de la gestion par le gouvernement de la problématique grippe A. On nous a expliqué dès le mois de Mai dernier que nous étions l'un des pays les mieux préparés face à la pandémie. Alors je me demande aujourd'hui dans quelle situation serions nous si nous nous y étions pas du tout préparé, parce qu'en prétendant être prêts, on constate malgré tout des dysfonctionnements importants.

L'état s'étant organisé pour vacciner l'ensemble de la population alors même que l'épidémie n'était pas encore sur le territoire, nous aurions pu penser être suffisamment organisés pour faire face. Et bien non, à ce jour sur les 1080 centres de vaccination collectifs seulement les deux tiers fonctionnent. En passant de 12000 vaccinés à 120000 en deux semaines, on se demande bien pourquoi l'état par l'intermédiaire de sa ministre de la santé occupe autant le terrain médiatique, nous invitant à qui veut l'entendre d'aller se faire vacciner, si c'est pour être refoulé au vu des problèmes de fluidité que rencontrent les centres de vaccination.

Ce sont maintenant les médecins militaires, après les médecins libéraux, les médecins du travail, les étudiants en médecine, qui sont réquisitionnés... Mais tout cela n'est-il pas traité dans l'urgence en usant d'une psychose que la ministre de la santé insinue doucement mais surement, après les réserves exprimées par la population pour aller se faire vacciner ?
Parce que je ne sais pas vous, mais autour de moi très peu ont envie de se faire piquer ! On nous montre à la TV des files d'attente, des gens qui s'impatientent, mais je connais personne autour de moi qui soit décidé à aller se faire vacciner.

Alors mon propos n'est pas de crier au complot, mais y a quand même de quoi contrebalancer le message qui nous est fait sur l'affluence des gens à se faire vacciner.

Et il y a bien des raisons pour s'appliquer un principe de précaution, et refuser tout net de se faire injecter un produit qu'on connait mal.

Pourquoi les gens ne veulent pas se faire vacciner ?

Première chose, le nombre de dose, pourquoi autant d'incertitude sur le nombre de doses nécessaires, n'est-ce pas là la meilleure preuve du manque de connaissance sur l'efficacité de ce vaccin ? Alors je vous passe les polémiques et explications pour y répondre, une dose, deux doses, trois doses, c'est aujourd'hui tranché une suffira nous dit-on.

Pour les vaccins classiques que nous connaissons bien, BCG, DT polio, Tétanos, Diphtérie, Coqueluche, Hépatite, Rougeole, il y a toujours un temps d'attente pour que le pouvoir vaccinal soit effectif. Souvent il est d'un mois, lorsqu'il y a plusieurs injections de prévu, il faut parfois attendre 5 à 12 mois avant que la réponse immunitaire soit totale. Vous pouvez vérifier dans votre carnet de vaccination, ces informations y figurent et sont très précises.
Pour le vaccin de la grippe A, rien, une information qui se précise dans le temps....

Les effets secondaires, indésirables. L'AFFSAPS, l'agence française de sécurité sanitaire des produits de santé existe pour nous informer, nous particuliers, mais aussi Professionnels de la santé. Le site est très bien fait, on y retrouve des informations mises à jour au quotidien sur la sécurité du médicament, les suspensions d'autorisation de mise sur le marché, etc...
C'est aussi un institut de pharmacovigilance et nous informe ainsi des effets indésirables suite à la vaccination.
Bulletin n°4 de Suivi de pharmacovigilance des vaccins grippaux A (H1N1) (26/11/2009) application/pdf (213 ko)

Environ 15 500 doses du vaccin PANENZA, disponible depuis le 20 novembre
2009, ont été administrées. Durant la période considérée, l’Afssaps a eu connaissance
de 253 signalements d’effets indésirables. Cela veut simplement dire qu'en moyenne 1 personne sur 60 aura eu une réaction suite à la vaccination.

Mutation dûe au vaccin. Et oui ce sont des pistes évoquées, le pouvoir de mutation de ce virus est important. Deux raisons principales à cette mutation, la première le virus H1N1 muterait au contact du virus saisonnier. Deuxième raison, il mute à cause du vaccin. Les vaccinés pourraient devenir vecteurs de la mutation du virus. Vous trouverez très peu d'articles sur le sujet, vous comprenez aisément pourquoi...

La conséquence d'une mutation importante serait, on l'a compris, un virus circulant qui ne serait plus sensible aux traitements antiviraux actuels et pour lequel le nouveau vaccin perdrait de son efficacité.

Mais on nous dit que c'est sur nous que les enjeux reposent !! Qu'il faut se faire vacciner pour éviter la propagation du virus...

60 millions de vaccinés, 60 000 décès ? Peut être bien, et il risque d'y avoir encore de nombreux billets comme celui-ci pour essayer de démêler le vrai du faut. Simplement parce que ce gouvernement manipule l'opinion publique en affirmant que tout est transparent, sans risque.

Comment aborder de manière positive cette problématique et dire en toute objectivité que ce gouvernement gère bien cette crise si il évite les vrais sujets. Les gens ont besoin de savoir.

C'est pour toutes ces raisons et par principe de précaution, que j'éviterai à ma famille de s'exposer à un risque sanitaire dû à cette campagne de vaccination.

Commentaires

  1. Je peux te garantir que le gouvrenement de Sarkozy aura du sang sur les mains, on en reparlera dans 5 ans, c'est une catastrophe sanitaire cette vaccination massive !

    RépondreSupprimer
  2. Pas de vaccin pour nous non plus parce que je pense que tout ce qu'on a accepté jusqu'à présent n'a pas fait de bien à fiston..

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien le sentiment que j'en ai...

    RépondreSupprimer
  4. Et ça se comprend Christie !
    Merci de ton passage.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…