Retour d'une certaine liberté de ton chez nos journalistes. Commission Européenne et dettes publiques.

Il y a bien que Sarkozy lui même pour se satisfaire de son bilan à mi-mandat, enfin presque...

Que d'insatisfaction lisons nous dans la presse :

Les Français jugent sévèrement la politique économique de Nicolas - 20minutes.fr

54% des Français refusent de soutenir le grand emprunt - L'Express

La politique économique du gouvernement déçoit les Français - nouvelobs.com

2 Français sur 3 jugent "mauvaise" la politique économique du Gouvernement - France Info

Le grand emprunt ne fait pas recette auprès des Français - Les Échos

Etc, etc, etc, ...

Sauf bien sur le Figaro qui écrit : L'UMP célèbre le bilan de mi-mandat de Sarkozy.

Retrouverions nous un peu de liberté de ton chez nos journalistes, il faut l'espérer.
Surtout qu'il en va de nos intérêts, puisque la commission européenne met la pression à la France pour qu'elle réduise au plus tôt ses déficits et à juste raison.

Le gouvernement prévoyait jusqu'ici de ramener le déficit public du niveau record de 8,5% du PIB attendu l'an prochain à 5% en 2013. Sauf que Bruxelles va lui donner mercredi seulement "un an de plus" pour ramener son déficit public sous la limite autorisée de 3% du Produit intérieur brut, ont indiqué des sources européennes à l'AFP. Soit 2013 au lieu de 2012 comme demandé au printemps, lors du lancement de la procédure pour déficit excessif contre la France.

Je trouve cela vraiment bien de la part de la commission qui joue ici un rôle de contre pouvoir, seule capable d'influer sur les choix économiques de notre pays. Parce que à force de dire qu'il y a du bon déficit et du mauvais déficit, les gouvernements successifs nous ont habitués à vivre avec ces dettes qui amputent les marges de manœuvre des générations à venir.

Petit rappel : 110 milliards de dettes cette année, 1400 milliards de dettes cumulées sur trente ans.

Commentaires

  1. Bonjour,
    On ne peut que progresser à ce niveau là, quand on voit que la France occupe la 43 ème place du classement mondial de la liberté de la presse 2009... On ne cesse de perdre des places dans le classement.

    RépondreSupprimer
  2. Oui exact, j'avais vu ça.
    C'est peut être aussi d'autres pays qui gagnent en liberté d'expression, mais il est certain qu'il y a bien des tentatives de manipuler l'opinion publique à travers les médias. En témoigne l'affaire des sondages commandés par l'Élysée.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !