Accéder au contenu principal

52400 chomeurs de plus en Octobre : Une Politique de l'emploi inefficace : ce que l'on nous dit et ce que l'on ne nous dit pas...

(Billet écrit avant l'annonce des 52400 chômeurs de plus du mois d'Octobre, ce qui renforce l'idée que la politique de l'emploi du gouvernement est inefficace). L’année 2010 risque d’être aussi difficile que 2009, nous prévient Laurent Wauquiez le secrétaire d'état à l'emploi. Christine Lagarde aujourd'hui prudente, ajoute même qu'il y aura encore des mois de hausse, des trimestres. Un aveu d'impuissance face à des chiffres du chômage en perpétuelle hausse. Nous sommes donc en droit de nous demander, que fait le gouvernement pour maitriser, ou en tout cas endiguer cette hausse.

La politique de l'emploi du gouvernement est-elle efficace ?

Le chômage partiel

Premier dispositif anti-crise avancé par Wauquiez, le chômage partiel, dispositif existant qui permettait avant le décret du 29 Avril 2009, d'indemniser suite à une convention passée entre l'état et l'entreprise les salaires des personnels concernés à hauteur de 60% du salaire brut de base.
Depuis ce décret (qui découle du plan de relance de Sarkozy du début d'année) un dispositif complémentaire au chômage partiel "classique" a été créé.
Il permet quand l'entreprise peut se le permettre une indemnisation à 75% du salaire brut, faisant un salaire de 90 à 95% du net. Ce dispositif est accordé par l'APLD.

Wauquiez affirme à qui veut l'entendre que ce dispositif aurait permit de sauver 300 000 emplois en 2009, ce qui est faux ! Ce n'est pas parce que 300 000 salariés ont été concernés par ce dispositif, que cela implique que si ils n'en avaient pas bénéficié, ils auraient tous été licenciés.

[Exemple chez Renault, où plus de «30 000 salariés ont connu au moins un jour de chômage partiel», avance la direction. Soit les trois quarts des effectifs Renault SAS en France. Si l’on suit le raisonnement de Wauquiez, le constructeur a donc sauvé 30 000 emplois. Il n’en est rien. Renault estime que l’ensemble des mesures prises en 2009 pour réduire de 20% la masse salariale (chômage partiel, modération salariale et 4 400 départs volontaires) ont permis de sauver 8 000 emplois. Wauquiez ne l’ignore pas. Le 23 septembre dans la Tribune, il calculait, à partir du nombre d’heures de chômage partiel effectuées par les 319 000 salariés répertoriés par l’Insee, qu’«en équivalent temps plein, ce sont au moins 70 000 emplois qui vont être sauvés». Mais sans doute le chiffre n’était pas assez spectaculaire.]

C'est un peu technique, mais cela permet de se rendre compte qu'il y a manipulation des chiffres !

Cette mesure est la plus onéreuse de la politique de l'emploi du gouvernement : elle aura coûté 300 millions d'euros en 2009. Seuls 15% des salariés en activité partielle en bénéficieraient aujourd'hui, principalement des salariés des grandes entreprises. Les autres, concernant plus les PME, eux risquent bien le licenciement économique !

Les licenciements économiques justement, un récent rapport de l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) permet de se rendre compte de la mauvaise prise en charge par le pôle emploi des personnes concernées. 22% des licenciés économiques concernés ne seraient même pas inscrits en suivi.

La politique de l'emploi du gouvernement, c'est un budget de 13 milliards d'euros pour l'année 2009. Les dispositifs chômages partiels et d'encadrement des licenciements économiques y figurent, mais c'est aussi les dispositifs existants avant la crise tels que les contrats d'apprentissage, les conventions de reclassement, les contrats aidés, les aides à l'embauche au Smic... Rien de bien nouveau, aucune rupture avec les dispositifs existants depuis plus de 20 ans.

Enfin si, quelque chose de nouveau quand même, un désengagement de l'état idéologique bien sûr. Histoire de prouver que l'état peut se désengager sous couvert d'efficacité, on paye grassement des entreprises privés pour se substituer au pôle emploi, quand on souhaite que celles-ci s'occupent de l'accompagnement de quelques 14 000 inscrits, mais que cette démarche s'avère souvent inefficace.

Et quand l'argent public permet de payer des entreprises privées pour se substituer aux obligations de l'état, on y va franchement ! Aujourd'hui, deux ministres, Mr Estrosi et Mme Lagarde se déplacent à Lyon pour inaugurer l'entreprise INEXO centre de formation au lean management (mode de gestion pour réduire les pertes).
Le "LEAN" est une méthode de management qui permet de dégager des gains de productivité en supprimant des tâches dites "non-productives" et des tâches dites secondaire. A la clef, ce sont des suppressions de postes, voire des licenciements ! (je travaille dans une entreprise qui a recours à ces méthodes de management, je sais de quoi je parle !)

Cette entreprise est subventionnée avec l'argent public dans le cadre du plan performance 2010, voulu par l'état. Et certaines grandes entreprises sont dans les starting-blocks au vu de l'application de ce plan. Sous couvert de faire face à la concurrence, des plans performance au sein de grand groupe industriels sont déjà prévus. C'est le cas chez PSA.

Alors voilà, lorsqu'on nous présente les chiffres du chômage mois après mois, il y a ce que l'on nous dit des politiques de l'emploi et ce que l'on ose à peine nous avouer. Et il n'est d'ailleurs pas évident de se documenter en la matière. Ce qui est sûr, c'est qu'il n'y a pas de réelle volonté de maitriser les chiffres du chômage par le gouvernement actuel, mais la volonté d'aider toujours plus nos entreprises à mieux licencier.


La démonstration n'étant pas simple à faire, le "Lean management" n'étant pas connu par tous, j'aimerais savoir si je suis trop fermé sur cette question de "la performance de nos entreprises à tout prix" et vous invite gentiment à me dire ce que vous en pensez. Merci d'avance.


Alluvions
Quelque chose à dire
Partageons mon avis
Mon Mulhouse
Chez Homer
Le coucou de Claviers
Peuples.net
Unhuman
Le blog de Hypos
Avec Ségolène
De tout et de rien, surtout de rien d'ailleurs
Sarkofrance
Les privilégiés parlent aux Français...
Trublyonne voit la vie en rouge
Olympe
Le Rocrocodile kinépeuthe
BLOG LEGEREMENT LUDIQUE ET UN TANT SOIT PEU PUTASSIER
Nouvel Hermes
Mon Mulhouse les Photos-Montages
La France de toutes nos forces
Rénovation et Pragmatisme
La Brée-les-Bains
Evelyn Dumont Illustratrice Colors of Poulili Tous droits
des pas perdus
Humeurs de Gauche
Crise dans les médias
Refais Le Monde Avant Qu'Il Ne Te Refasse !
sauce politique
Intox2007.info, blog politique
Little Brother : humeurs
Je n'ai rien à dire ! Et alors ??
mtislav
Le blog Satirique de Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa
SLOVAR les nouvelles - expressions libres
Le blog de David C.
Blog d'un jeune social-démocrate ouvert sur le monde
La Cerise sur l'Info
C'est juste histoire de dire
Monsieur Poireau, le blog qui donne la patate
Victoire au poing
Anti-Sarkomania

Et si j'en ai oublié quelques uns je m'en excuse, mais n'hésitez pas à répondre.

Commentaires

  1. Ton billet recadre les choses.

    On peut ajouter que le Pôle emploi compte deux fois moins de personnels que son homologue anglais... Quant aux investissements de l'Etat dans le privé, via le FSI, ceux - ci s'avèrent scandaleux.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo!

    L'Etat sponsorise donc des boite privées dont le rôle est de créer un peu plus de chômage!

    Superbe exemple de sarkozysme!

    RépondreSupprimer
  3. je rebondis là-dessus dès demain matin!

    RépondreSupprimer
  4. C'est un sujet complexe, et assez préoccupant. C'est vrai qu'il mérite de s'y attarder, de bosser dessus. Enfin ... Ça ne semble pas être le cas actuellement, où, c'est Frédéric Lefebvre qui fait la Une. Et pourquoi ? .. Parce qu'il s'est fait "éjecter" de Twitter ! Lefebvre qui tilt sur Twitter ça fait plus de bruit que l'explosion du chômage !!! .. C'est pas formidable, ça ! .. Et hier soir, dans le JT de France 2, donc, tout de même, le service public, les chiffres du chômage n'ont pas fait la Une, pire, on nous les a donnés à ... 20h25 ! .. 20h25 !!!! Ça ne semble pas être la priorité, ni des politiques (impuissants) ni des médias. Pourquoi ? C'est aussi à cette question qu'il faudrait réfléchir ..
    J'avais déjà soulevé cette "anomalie" par ici :

    http://sagephilippe.20minutes-blogs.fr/archive/2009/10/30/et-le-chomage-ca-travaille-qui.html

    Il semblerait qu'il faille insister. Après tout, la blogosphère se targue d'avoir fait "tomber" Jean Sarkozy (EPAD) alors pourquoi ne pas mettre la pression sur le chômage ? Non ?

    RépondreSupprimer
  5. Une remarque sur la prémisse de ta conclusion ("il n'y a pas de réelle volonté de maitriser les chiffres du chômage par le gouvernement actuel") : si justement ; et depuis longtemps, volonté de maîtriser les chiffres par tout un tas de tripatouillages, tu le démontres très bien...

    Bravo pour ton billet ; je n'avais pas entendu Wauquiez faire ce raccourci (chômage technique indemnisé, chômeur en moins), c'est honteux.

    RépondreSupprimer
  6. @ Dpp,

    Oui c'est scandaleux...

    @ Alcibiade,

    Un bel exemple de Sarkozysme, oui. En plus INEXO est un centre de formation qui a pour but de former des cadres, des manageurs qui seront eux chargés de comprimer les charges salariales.
    Ce qui est encore plus perfide puisqu'à partir de cette école ce sont des centaines de gestionnaires qui seront formés à ces méthodes de management agressives.

    @ Homer,

    Oki^^

    @ Mr Sage,

    Oui dommage que certains journalistes soient aussi nuls, surtout ceux des Jt d'ailleurs...

    @ mtislav,

    Oui Wauquiez se fout un peu de notre gueule avec ces raccourcis qui ne veulent rien dire. Trop jeune, il ne maitrise pas encore assez bien la langue de bois, pour éviter de dire de telles conneries.
    Je remarque aussi qu'on le voyait beaucoup plus en début de quinquennat quand les chiffres du chômage était meilleurs, beaucoup moins depuis.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…