Accéder au contenu principal

10 Jours et toujours là !

Comme chaque année, après plus de 2000 kms parcourus pour que les expatriés que nous sommes puissent rejoindre notre région d'origine pour réveillonner, je retrouve avec enthousiasme ma très chère blogosphère.

Dernier billet il y a une dizaine de jours, l'idée d'une revue s'impose. Cette année, je n'étais pas complètement coupé du web puisque, utilisant mon google reader portatif grâce à la pomme, je suis resté assez informé pour me rendre compte que les copains bloggeurs n'avaient pas tous mis leurs blogs en veille.

Bien sûr, quelle meilleure lecture que les billets de Juan, pour avoir le regard le plus juste de ce qui se passe en "Sarkosie". Son regard sur le conflit du RER A, la réaction démesurée de Sarko sur la panne d'Eurotunnel jusqu'aux vacances du Président au Maroc alors que tout va si mal en Sarkofrance.

C'est bien sûr aussi sur le "number one" que j'ai pu compter, pour avoir un regard quotidien sur les évènements qui nous tiennent à cœur. Sa "revue du Dimanche !" fut parfaite pour avoir des nouvelles fraiches. Les spéléologues coincés, Benoit Seize bousculé jusqu'au No Sarkozy Day qui je l'espère aura autant de succès qu'en Italie.

Tiens d'ailleurs c'est Dpp qui comme cela arrive parfois, a un avis assez différent du mien sur la nécessité d'une telle action. Et comme souvent, même si je ne suis pas d'accord sur le fond, je trouve qu'il n'a pas tord sur la forme. Pour résumé, sa position est de dire que ce no Sarkost day a ses limites, que ce sont des manifs plus fondées sur la passion que sur la raison, qu'en Italie Berlusconi n'a pas démissionné avec plus de 500 000 manifestants, etc..
Si tout cela est exact, il faut aussi comprendre que pour battre Sarkozy en 2012, il faudra surtout le confronter à son bilan. Si ce type de manifestation semble symbolique et sans résultat dans l'instant, cela réoriente le "rapport de force" qui même avec un gouvernement sourd permet à l'opinion publique d'avoir un autre "son de cloche" que cette propagande gouvernementale instaurée depuis l'élection de Sarkozy.
Il faudra que la droite, en campagne pour la Présidentielle, assume d'avoir mis des millions de gens dans la rue malgré le service minimum, avoir changé le statut de la Poste malgré un référendum d'initiative populaire, etc, il leur faudra assumer tous ces dénis de démocratie !

Aaah l'heure du bilan, vivement l'heure du bilan !!! Jamais un Président de la République n'aura porté la responsabilité des manquements des politiques menées sous son mandat. Comme je l'ai déjà écrit ici, je crois vraiment à la constitution d'un front anti-Sarkozy d'ici 2012. Avec l'évolution d'internet et une opinion réagissant aux feux médiatiques, Nicolas Sarkozy ne pourra cette fois échapper au bilan de sa politique.

En attendant si N. Sarkozy est en poste jusqu'en 2012, nous aussi nous sommes bien là !

Commentaires

  1. Tu devrais changer l'image (que j'ai mise à jour chez moi) la date est devenu le 27 mars. (entre les 2 tours ça pouvait être génant d'un point de vue légal)

    RépondreSupprimer
  2. ok merci pour l'info, effectivement la raison est valable, quoique ^^

    RépondreSupprimer
  3. merci pour ce tour des blogs !
    bon réveillon à toi et toute ta famille

    RépondreSupprimer
  4. Merci OSEM, et à toi aussi bonne fin d'année !

    RépondreSupprimer
  5. Rien à dire de plus, si ce n'est qu'un front antisarko tel qu'il se présente ressemble à ce qui s'est passé en Italie il y a quelques années...

    Berlusconi avait perdu, mais la coalition ne proposa pas une autre politique économique et sociale...

    Bilan : après deux ou trois ans, Berlusconi est revenu plus fort que jamais au pouvoir, laminant durablement la gauche...

    RépondreSupprimer
  6. @ Dpp,

    Effectivement, il ne faudrait pas que le scénario Italien se reproduise point pour point ici en France. La défaite de Sarkozy me suffira.
    Reste qu'une coalition est intéressante pour gagner, mais qu'elle empêcherait de gouverner... Même si la gauche plurielle de Jospin fût assez efficace en son temps, il faut bien le reconnaitre...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…