Accéder au contenu principal

Je suis soigné au Tamiflu


Le verdict est tombé hier après midi, ma femme et moi avons la grippe A. Et nous n'avons toujours pas eu d'invitation à nous faire vacciner ! C'est de l'efficacité ça ! Hein Mme Bachelot ! Je suis un peu provocateur car de toute façon nous ne voulions pas nous faire piquer par l'un des six vaccins présentés, mais par principe il aurait été plus efficace d'inviter les gens à se faire vacciner avant qu'ils soient malades.

Bon passons. Même si notre cas n'est pas forcément représentatif, nous sommes des trentenaires en parfait état de santé, sans antécédents médicaux. Un bref billet pour dire qu'après la psychose autour de ce sujet, mon sentiment est que le Tamiflu est un super antiviral, un médicament super-efficace.

La chronologie est celle-ci. Lundi je vois une première fois mon médecin qui diagnostique une bronchite, c'est vrai que j'avais cette désagréable impression d'avoir avalé un cendrier avec la sensation d'avoir la poitrine en feu. Mardi passe. Mercredi, malgré le spifen (paracétamol) la fièvre monte, cette fois j'ai tous les symptômes de la grippe, j'ai froid, j'ai mal partout (courbatures).
Hier jeudi, je fais 38.6 degrés de température avant de revoir le médecin qui là me diagnostique la grippe A en m'expliquant que la particularité est que la fièvre ne descend pas.

Depuis hier nous avons donc, avec ma douce, avalé nos premières gélules de Tamiflu, j'ai passé une très bonne nuit et me sens déjà mieux ce matin. Mieux mais toujours en état grippal, (d'ailleurs j'ai beaucoup de mal à pondre mes billets depuis le début de la semaine, en témoigne mon dernier billet qui n'a pas fait de commentaire, héhé) mais largement plus supportable depuis que nous prenons le Tamiflu.

Enfin voilà, mon but en insistant sur le Tamiflu, aura été de rassurer les quelques lecteurs de ce billet qui pourraient être encore inquiets par le fait d'attraper cette grippe qui, il est vrai, n'est pas une petite grippe mais qui se soigne très bien quand on nous prescrit les bons médicaments.

Commentaires

  1. Heureux de voir que ça se passe bien !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Nicolas, honnêtement j'ai pris une bonne "branlée" hier avec la fièvre qui ne descendait pas, mais depuis ça va beaucoup mieux.
    J'insiste le Tamiflu est apparemment très efficace.

    RépondreSupprimer
  3. Bon courage et bon rétablissement rapide.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  4. Tous mes voeux de bon rétablissement.Amicalement

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…