Accéder au contenu principal

Karachigate et Copenhague : Sarkozy ou l'histoire d'un looser

Le Karachigate refait surface. L'avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi au Pakistan a directement mis en cause le Président de la République. "Nicolas Sarkozy est au cœur de la corruption dans cette affaire, à la fois comme ministre du Budget et dans le rôle qu'il a joué comme porte-parole et directeur de campagne d'Edouard Balladur."

Mais qu'est ce que cette affaire du Karachigate ? :

En résumé, c'est la vente par la France de trois sous-marins au Pakistan en 1994 qui pourrait avoir un lien, direct ou indirect, avec l’attentat de Karachi, qui a coûté la vie à onze employés français de la Direction des constructions navales (DCN) en mai 2002.
Nicolas Sarkozy était alors le ministre du budget d’Edouard Balladur (1993-1995) et en sa qualité de ministre du budget, il a forcément élaboré le "plan de financement" de l'achat de ces trois sous-marins.
L’enquête aurait d’ores et déjà permis de mettre en lumière les pratiques qui sont au cœur de certains grands marchés d’armement internationaux, ce sont corruptions, commissions et rétrocommissions qui seraient d'usage.

Le problème ici, c'est que ces commissions payées par le gouvernement Balladur, ne le sont plus à la demande de Chirac, quand Edouard Balladur décide de se présenter face à lui pour la Présidentielle de 1995, ce qui a pour conséquence l'arrêt du versement des rétrocommissions qui auraient servi à financer la campagne de Balladur.

L'attentat de Karachi étant une représaille des intermédiaires n'ayant plus ces commissions.

Pour plus d'informations vous pouvez lire, les excellents billets chez Peuples.net, Seb Musset, et Sarkofrance.

Nul doute que le choix de N. Sarkozy que de soutenir Balladur et cette politique de corruption, ne fût pas les meilleures décisions de sa vie. Il va donc falloir maintenant en payer le prix ! Même si la justice n'aboutit pas, les soupçons de corruption pèsent et pèseront désormais sur cette façon déplorable de faire de la politique.

Autre exemple d'une façon déplorable de faire de la politique, Copenhague. Avec sa façon bien à lui de gesticuler, de provoquer (Obama), et de faire dans le populisme malveillant, Sarkozy n'arrive plus à convaincre ses partenaires sur la scène internationale.

Avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, il faudrait déjà être soit-même irréprochable.

20%, 30%, 50% de réduction des émissions de co2 d'ici à 2050, ce sont des objectifs qu'il faut s'appliquer à nous même, avant de les exiger des autres. Rien n'empêche que chacun prenne ce genre de décision unilatéralement.

Aujourd'hui, on a envie de dire, tout cela pour ça ? Pas de contraintes, des principes, des rendez vous, un programme de bonnes intentions...

C'était un échec annoncé, une mission impossible. Comment faire corréler des politiques industrielles, des développements de pays qui ont des histoires si différentes...

Encore une fois, si nous, Européens, ou même Français, étions arrivés en annonçant un programme de réduction des gaz à effet de serre ambitieux que nous nous serions appliqués avant le début du sommet, nous aurions sensibilisé beaucoup plus, en donnant l'exemple.

C'est ce qu'on fait beaucoup des états Américains qui ont dépassé les objectifs de Kyoto sans que les États-Unis n'ait signé l'accord.

Il y a eu une formule qui résume bien ce sommet, c'est celle de Chavez : Si le climat était une banque, ça ferait longtemps qu'il serait sauvé !

Alors Monsieur le Président, si comme vous le dites vous avez changé sur cette question du développement durable, dépassez les discours pavés de bonnes intentions et engagez vous !

Pour plus d'informations, vous pouvez lire les excellents billets de mémé Kamizole

[ Ceci était sûrement mon dernier billet de la semaine, les expatriés que nous sommes prennent une semaine de vacances pour rejoindre notre région d'origine pour le réveillon de Noël. C'est ainsi que je vous souhaite à tous un très joyeux Noël ]

Alluvions
Quelque chose à dire
Partageons mon avis
Mon Mulhouse
Chez Homer
Le coucou de Claviers
Peuples.net
Unhuman
Le blog de Hypos
Avec Ségolène
De tout et de rien, surtout de rien d'ailleurs
Sarkofrance
Les privilégiés parlent aux Français...
Trublyonne voit la vie en rouge
Olympe
Le Rocrocodile kinépeuthe
BLOG LEGEREMENT LUDIQUE ET UN TANT SOIT PEU PUTASSIER
Nouvel Hermes
Mon Mulhouse les Photos-Montages
La France de toutes nos forces
Rénovation et Pragmatisme
La Brée-les-Bains
Evelyn Dumont Illustratrice Colors of Poulili Tous droits
des pas perdus
Humeurs de Gauche
Crise dans les médias
Refais Le Monde Avant Qu'Il Ne Te Refasse !
sauce politique
Intox2007.info, blog politique
Little Brother : humeurs
Je n'ai rien à dire ! Et alors ??
mtislav
Le blog Satirique de Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa
SLOVAR les nouvelles - expressions libres
Le blog de David C.
Blog d'un jeune social-démocrate ouvert sur le monde
La Cerise sur l'Info
C'est juste histoire de dire
Monsieur Poireau, le blog qui donne la patate
Victoire au poing
Anti-Sarkomania

Lisoloir.com
Tes reins et terroirs

CC
Blog de Arnaud Mouillard
Rimbus le blog
Pensées d’outre-politique

Unique et commun à la fois
Avec nos gueules
Blog à gauche de Thibault Dumas
Maï blog

Commentaires

  1. Bien, puisque c'est ton dernier billet avant Noël, alors Joyeux Noël !

    RépondreSupprimer
  2. Merci David, à toi et ta petite famille aussi, bonnes fêtes de fin d'année.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…