Attendrons nous encore 44 jours ?

Ce n'est pas en faisant croire que les grévistes reculent sur l'éventualité d'une grève générale, souhaitant juste tester la capacité de mobilisation du syndicat "LKP" que l'on freinera cette mobilisation ! Une campagne de désinformation est un train de se dérouler sous nos yeux pour éviter la reprise d'un mouvement revendicatif d'envergure en Guadeloupe.

Sur les 194 articles du google actualité concernant cette affaire, les 3/4 parlent d'un renoncement à la grève générale. Il n'en est rien !

Elie Domota s'exprimait en direct hier à 14 heures, heure locale en fin de cortège quand il était plus de 19 heures en métropole, lors de l'émission "Revu et corrigé" sur France 5. A la question "Avez vous oui ou non, lancé un appel à la grève, à partir du 20 janvier ?" Réponse : "Et bien non, nous avons déposé un préavis de grève à compter du 9 Janvier ! Et nous sommes en mobilisation à partir d'aujourd'hui !" " Nous descendrons dans les rues et appellerons à la grève générale, et nul doute, nul doute ! Que de toutes les façons, la seule issue pour obtenir gain de cause, c'est que tout soit fermé !"

La vidéo sur le site de France 5, le passage concernant l'intervention en direct d'Elie Domota est à la 29éme minutes.

Commentaires

  1. Puisque tu t'es occupé très bien occupé du sujet sur la guadeloupe,je fais mon billet sur le vote en martinique et guyane que je connais mieux

    RépondreSupprimer
  2. Ok, j'irai lire cela bien sûr !

    RépondreSupprimer
  3. Il y a peut-être plus un problème de méconnaissance ou de confusion de certaines notions entre préavis et grève effective, que de volonté de désinformer de la part des médias?

    RépondreSupprimer
  4. Quand on parle de renoncement, de recul, de volonté de revoir à la baisse , etc, on voit bien que les journalistes ne font que relayer la même information sans jamais pouvoir la vérifier. Peut être n'ont-ils pas tous, des personnes sur place pour vérifier l'information...

    En tout cas la ministre Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer avait accordé une interview à leParisien.fr et semble avoir influencé l'ensemble des rédactions. On y retrouve tous les arguments contre la grève, la volonté de vouloir profiter du carnaval et de la commémoration du 20 janvier 2009

    Petit extrait : http://www.leparisien.fr/economie/on-n-avancera-pas-avec-ces-greves-09-01-2010-770400.php

    Que vous inspire l’appel à la grève générale d’Elie Domota, et craignez-vous la manifestation d’aujourd’hui ?

    Marie-Luce Penchard. M. :

    Domota est un fonctionnaire de Pôle emploi : les fonctionnaires n’ont pas souffert de la crise sociale, au contraire des salariés du privé, dont beaucoup ont perdu leur emploi. Il veut commémorer le 20 janvier 2009 (NDLR : début de la grève générale) en profitant de la période de carnaval pour créer la confusion et pouvoir annoncer 10 000 à 20 000 personnes à la manifestation. Les Guadeloupéens qui pensaient son combat juste ne croient plus en lui, car la Guadeloupe n’est plus celle de janvier 2009.

    Il est normal dans le rapport de force que la ministre souhaite désamorcer en discréditant le leader syndical, un conflit qui saura mobiliser (les problèmes de "profitations" sont lourds) mais les journalistes devraient rester plus objectifs pour éviter de s'intéresser trop tard aux problèmes, comme l'an dernier...

    Plus bas dans l'interview, la ministre reconnait que toutes les mesures annoncées l'an dernier n'ont pas été concrétisées.

    V.Peillon précisait lors de l'émission "Revu et corrigé" sur France 5 que l'augmentation de salaire décidé l'an dernier de 200 euros n'était toujours pas appliquée pour tous...

    Tous les ingrédients sont là pour que la grève générale soit effective, c'est maintenant aux Guadeloupéens de choisir.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !