Accéder au contenu principal

Au sein de la blogosphère comme au boulot, une rentrée éprouvante !


Hier soir, j'étais vraiment trop crevé en rentrant du boulot pour blogger. Et ce n'est pas l'envie qui m'en manquait, mais après deux semaines de congés, la reprise fût dure et un peu comme Homer je me sentais vaseux en cette fin de journée.

J'ai quand même comme à mon habitude vérifié le trafic de ce blog, et j'ai été surpris de voir que mes deux derniers billets avait été repris sur le wikio. Étonné je le suis car à moins que cela ne m'ait échappé, il me semble bien que c'était la première fois. Le problème est que je ne sais pas pourquoi ces billets ont été repris et pas d'autres.
J'ai cru comprendre qu'il faut être linké pour être publié dans le wikio, ouvrant donc une discussion ?
Bon ce n'est pas grave en soit, mais quand même ça m'embête de ne pas savoir. Bref, passons.

L'un des billets repris parlait de la polémique qui enfle sur la revente du stock de vaccins contre la grippe A. J'ai bien aimé le billet de Dpp qui croit voir un succès commercial dans cette opération, ce sera surement le cas mais sur la base d'une petite moitié du stock, puisque Bachelot annonce avoir résilié la commande de 50 millions de vaccins. Les laboratoires l'accepteront-ils, ça me laisse septique. J'ai bien aimé l'humeur de celui qui nous invite tous les jours à casser notre TV. ^^
Le dessin illustration chez Arnaud est peut être annonciateur d'un bouc émissaire tout trouvé pour Sarkozy, lui qui décide tout... On va encore dire que je fais dans l'anti-sarkozysme primaire, mais je le vois bien s'accaparer le tiers du stock mondial de Tamiflu en se foutant bien de l'avis plus raisonnable de ses conseillers. Une sorte de figure de l'hybris, un péché d'orgueil, n'est-il pas Hermes ?

Et puis en naviguant au fil des flux RSS, j'ai bien sûr lu le billet de notre ami le coucou. Je dois dire que le sujet du No Sarkozy Day fait partie de ces débats qui feront date au sein de la blogosphère politique. Puis celui de Nicolas "Que faire pour battre Nicolas Sarkozy ?" et j'y ai vu en lisant coup après coup les deux billets, la raison qui explique les désaccords, les divergences de vues sur la légitimité du No Sarkozy Day.

La conception même de la Démocratie ?

Les uns pensant que c'est un programme, un leader, qui pourra battre sur le terrain idéologique le Président démocratiquement élu.

Les autres pensant que puisque le peuple est souverain, il est légitime de demander au chef du gouvernement qu'il prenne ses responsabilités, qu'il démissionne. La démocratie c'est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple.

Pas sûr que cela aide beaucoup à faire avancer le débat, mais que voulez vous c'était mon impression à la lecture de ces deux billets.

Commentaires

  1. Si ça peut te rassurer, je n'ai jamais compris on pouvait être repris par Wikio...

    RépondreSupprimer
  2. Bon, j'ai lu la suite.

    La démocratie devrait être ce qu'en pense Le Coucou mais, elle est, malheureusement telle que je la vois moi. On peut toujours négocier, mais même pour mettre la démocratie dans le droit chemin, il faut reprendre le pouvoir, s'assurer de mettre un vrai démocrate à la tête (et je n'en connais pas vraiment) pour mettre une constitution qui tienne la route en place.

    C'est pour ça que je m'engueule souvent avec les zozos d'extrême gauche (et parfois avec des gens plus proches de moi) : je suis d'accord avec la plupart des mesures qu'ils proposent mais ils ne font rien pour reprendre le pouvoir.

    Alors, ils font des tribunes dans les blogs, organisent des manifestations diverses, ... mais la démocratie n'y gagne pas : le pouvoir continue à suivre son bonhomme de chemin.

    Tu aurais du faire ton billet plus tôt, j'aurais de quoi en faire un !

    RépondreSupprimer
  3. Va falloir que je me lève plus tôt alors ^^

    Je suis assez d'accord avec ce que tu avances, difficile de faire avancer la démocratie avec un tel despote au pouvoir.
    Je reste partagé, car il serait plus satisfaisant de battre Sarkozy sur le terrain idéologique, mais puisqu'il n'honore pas sa fonction nous serions en droit de réclamer sa démission. Difficile de se prononcer.

    RépondreSupprimer
  4. Je pense que demander la démission, c'est comme pisser dans un violon ... mais se n'est pas une raison pour ne pas la demander (on ne sait jamais)

    Mais pour moi une chose est certaine , ce qui fera avancer la démocratie c'est quand les citoyens cesserons de se désintéresser de la politique !

    -Intellectuellement parlant-

    Les actes suivront .

    @ +

    Bésitos

    Ps : j'ai les mêmes états d'âmes que toi.

    RépondreSupprimer
  5. Entièrement d'accord avec toi. Il faut réveiller la conscience politique des gens !

    RépondreSupprimer
  6. Un billet qui dit que tu as lu des billets, fallait y penser ! Moi j'ai la crève, c'est sur...

    RépondreSupprimer
  7. Ah, la démocratie! Nous sommes dans une république représentative, c'est déjà pas mal. Avec des hommes et femmes politiques de qualité se serait bien. Il n'empêche que je trouve la démocratie mieux; quelque chose qu'on n'a jamais connu, qui n'existe pas chez nous. La Suisse en jouit, nous pourrions parfaitement vivre dans un système comparable au leur. Mais bon, vu l'état d'esprit, la révérence française pour l'animal politique, ce n'est pas encore pour bientôt.
    Merci de la citation Stef!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…