Accéder au contenu principal

Aubry accepte la retraite à 62 ans : Lamentable !

C'est lamentable. Ce n'est pas avec ce genre de positionnement que le PS va reconquérir l'électorat populaire. C'est mon sentiment quand j'apprends la sortie d'Aubry sur le sujet.

Voilà un exemple de plus de ce qu'il ne fallait pas faire, pour éviter que le PS se prenne des "gaufres" aux prochaines élections.

Comment pourrait-il en être autrement, alors que ce présente là un thème qui peut être l'occasion d'un vrai clivage politique avec la droite, avec des alternatives qui puissent fédérer et redonner envie aux français de faire confiance au Parti socialiste. La première secrétaire préfère donc adopter la posture de la sagesse, du plus pragmatique, le sens des responsabilités, pour se démarquer des autres partis de gauche et se forger ainsi une crédibilité présidentielle qui lui fait défaut.

Alors comme c'est une vieille habitude de faire cavalier seul chez les socialistes sous couvert de débat interne, nous attendrons le position officielle du parti.

Parce qu'en se prononçant sur un nouvel allongement de la durée de cotisation, elle contribue à faire croire que c'est la seule solution et ce n'est pas le cas ! !

L'augmentation des cotisations est le levier à actionner en premier lieu, l'épargne sécurisée par capitalisation peut également renforcer le système des retraites par répartition.

Le mot d'ordre dans ce dossier est "financement". Comment trouver de nouveaux modes de financement pour passer un problème qui est démographique donc ponctuel dans le temps.

Le soit-disant réalisme de Mme Aubry est en réalité un manque de courage politique.

Commentaires

  1. Oui, je n'ai pas "osé" faire un billet mais j'étais fumasse...

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que c'est une erreur de fond de remettre en cause l'âge légal de la retraite, et c'est ce que Martine Aubry vient de faire.

    Après il est clair que les réalités économiques sont là et que les gens vont travailler plus pour gagner ... moins au bout du compte.

    Reste qu'il faut laisser aux personnes la possibilité de prendre leur retraite dès que c'est possible ; et 60 ans c'est raisonnable.

    RépondreSupprimer
  3. Entièrement d'accord avec toi Fleche.

    Dsl de n'avoir pu répondre avant ^^

    RépondreSupprimer
  4. Avant de reprendre les articles du figaro et les phrases tronquées attendez la position officielle du PS et d'Aubry sur le sujet...
    cf:
    http://actu.voila.fr/actualites/politique/2010/01/21/retraite-a-60-ans-un-droit-qui-doit-etre-maintenu-selon-un-document-du-ps_480696.html
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. C'est ce que je dis dans mon billet, attendre la position officielle du Ps... Maintenant son propos était clair, elle parlait bien de l'âge nécessaire pour avoir le taux plein. Maintenant, elle cherche a se rattraper en interne en expliquant que l'on pourra partir avant si on a suffisament cotisé. Mais trop tard, le mal est fait...

    RépondreSupprimer
  6. Le PS : Un parti de ventriloqie !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…