Accéder au contenu principal

Comment demander à être reconduit dans ses fonctions quand les gens qui vous ont élu auront demandé votre démission ?

Pour ou contre le No Sarkozy day ? Cette question divise la communauté des blogueurs politiques qui s'expriment soit pour ou contre cette initiative.

Dernièrement l'express se faisait l'écho des réactions d'éminents blogueurs. Vogelsong dénonçait le peu de relais dans la presse. SarkoFrance ajoutait que l'opération peut fonctionner si elle est relayée par quelques organisations politiques. Sarkostique "Je soutiens toutes les actions qui peuvent faire démissionner celui qui fait honte à notre pays."

Nicolas a d'abord relayé, reconnaissant retomber dans l'antisarkosysme primaire (dans sa revue du Dimanche de la veille) pour finalement trouver l'opération ridicule chez Intox2007 qui lui s'est amusé à faire un scénario fiction en cas de démission de Sarkozy. Le problème est que le délai est trop court pour que Ségolène soit prête pour être élue, il est donc contre. Je plaisante Dagrouik^^

En fait la question est, ce mouvement initié sur Facebook saura-t-il rassembler ? Il est clair qu'il y ait peu de chance que ce mouvement soit d'ampleur, si il n'est pas relayé par les médias dominants, si les partis politiques ne récupèrent pas le mouvement, si la blogosphère à gauche n'y croit pas.

Moi perso, je me sens plus proche de la réaction de Rimbus :

"Moi ce qui me plait, c'est qu'il n'y a rien à attendre, pas de pognon à prendre ou de pouvoir. Juste la satisfaction de dire que j'aime pas Sarkozy et après je rentre chez moi. Dans notre pays, c'est dans les urnes électorales que les choses se décident. Je le sais bien et je trouve ça normal. Mais c'est pas une raison pour la fermer et courber l'échine."

Cela résume tout, bien sûr qu'il ne faut pas s'attendre à ce que Sarkozy démissionne, mais il faut qu'il sache que la population ne se résigne pas. L'exemple du référendum d'initiative populaire sur le changement de statut de la Poste, montre bien qu'il se fout de l'opinion publique et qu'il ira jusqu'au bout de ses politiques et de son mandat, mais la droite et l'éventuelle candidature de Sarkozy à la Présidentielle de 2012 devra assumer ces dénis de démocratie, cette chienlit qu'il aura instauré.

C'est bien sûr en vue de le confronter à son bilan lors de la prochaine campagne Présidentielle que ce genre d'initiative est intéressante. Comment demander à être reconduit dans ses fonctions quand les gens qui vous ont élu auront demandé votre démission ?

Commentaires

  1. Nous l'avons élu pour 5 ans. Une pétition ne doit jamais remplacer une élection.
    Il ne tient qu'à nous de ne pas le ré-élir !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord, mais si ça peut aider à l'affaiblir pour justement éviter qu'il soit réélu, je suis preneur

    RépondreSupprimer
  3. Oui, j'ai changé d'avis en cours de route (ils ont, en outre, fait une connerie dans leur page facebook : sous entendre que je soutenais la démarche alors que je n'avais que relayé).

    D'accord avec Elmone !

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui nous rend plus fort c'est d'avancer nos arguments avec intensité dans nos blogs, de convaincre nos amis, nos collègues, nos voisins grâce à un projet, grâce à un leader pour l'incarner, grâce à nos valeurs et nos idées et pas juste en invoquant son nom comme simple repoussoir

    RépondreSupprimer
  5. I am reading this article second time today, you have to be more careful with content leakers. If I will fount it again I will send you a link

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…