Accéder au contenu principal

Des voeux de réduction des dépenses courantes a-t-il dit !

Premier billet de l'année, je ne vais pas être original et commenter les vœux du Président qui, même si de l'avis de tous, semblent rien n'apprendre de plus, auront montré cependant un N.Sarkozy moins habile pour cette troisième séance de souhaits de fin d'année auxquels il s'essayait hier soir.

Première réaction quand il apparait à l'écran, je me dis qu'il est bien bronzé notre Président. Très vite je me dis qu'il n'est pas à l'aise dans cet exercice de lecture du prompteur.

Dans le fond, dans chacun des thèmes abordés, se cachaient en arrière plan les ratages, les échecs de sa politique.

Il dit penser à ceux qui ont perdu leur emploi et vouloir faire reculer le chômage, alors que la fusion ANPE-Assedics a engendré des situations difficiles pour les demandeurs d'emploi, qu'aucune politique n'a été mise en œuvre pour endiguer la hausse du chômage, bien au contraire l'état a été en 2009 le plus important destructeur d'emploi.

Une brève allusion au sommet de Copenhague où il s'était investi personnellement pour éviter l'échec, on connait la suite. Il affiche son volontarisme dans les domaines de l'environnement, alors que la taxe carbone est censurée parce qu'injuste et ose nous expliquer encore que c'est aux consommateurs de "consommer mieux".
Son projet alternatif fera-t-il payer les vrais pollueurs ? L'industrie s'en inquiète, pétrochimie, aéronautique, automobile étaient exonérées alors que ce sont elles qui peuvent réellement changer les comportements par des ruptures technologiques.

Pas un mot sur l'identité nationale et il ose parler de fraternité...

Ce qui m'a le plus interpellé, "il faudra réduire les dépenses courantes" personne ne relève, mais il annonce ici que l'on va brader un peu plus la France !

Qu'est ce qu'une dépense courante ? (exemple pour l'union Européenne)

Les dépenses courantes comprennent trois grands postes de dépenses :

- les dépenses de personnel (qui représentent 34 % des dépenses totales en moyenne dans l’Union européenne) ;
- les dépenses liées aux prestations sociales et autres transferts (27 %) (qui ne seront pas abordées ici)
- les autres dépenses de fonctionnement (25 %) qui regroupent, entre autres, le paiement de la dette et l’entretien des locaux des collectivités.

Jusqu'au-boutiste, je-m'en-foutiste, il aura certainement la volonté de réduire idéologiquement tant qu'il le peut, le poids de l'état dans les dépenses publiques.

C'était à mon avis la principale information de ces quelques minutes d'allocution télévisuelle qui ne laissent rien présager de bon.

Commentaires

  1. pas eu le courage de regarder et d'entendre, merci de cette veille nécessaire
    BONNE ANNEE à toi

    RépondreSupprimer
  2. Oh disons qu'un verre à la main, les commentaires ont fusé et c'était finalement assez amusant de critiquer celui qui malgré un bronzage outrancier pour un mois de Décembre, tenait un discours bien fadasse.

    Merci de ton passage OSEM, et bonne année à toi.

    RépondreSupprimer
  3. Il fait du thatchérisme.... Pas sûr que le peuple accepte encore de se faire déposséder.

    RépondreSupprimer
  4. Bien vu....

    Bonne Année quand même

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…