Accéder au contenu principal

Les points sur les "i" Mr Sarkozy !

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu Sarkozy qui exprimait ses vœux aux professionnels de la santé, dire qu'il était "bon en ce début d'année, de remettre les points sur les "i" aux commentateurs" de la polémique autour des commandes de vaccins de la grippe A. C'était à la radio, et je l'imaginais bien esquisser un petit coup de la tête et des épaules en disant cela. Il n'a pas pu s'empêcher de faire le malin une fois de plus. Défendre la gestion de la crise est une chose, se foutre de la gueule du monde en racontant n'importe quoi en est une autre.

Il nous explique, (et on le voyait venir) que nous nous serions indigné si dans le cas d'une pandémie, il n'y avait pas eu assez de vaccins. Facile. Et de rajouter, que pas un français ne pourra reprocher à la ministre de la santé de ne pas avoir pu se faire vacciner à temps.

«Que m'auriez-vous dit si nous avions manqué de vaccins? Qu'aurait-on dit de Roselyne Bachelot si telle ou telle personne était décédée si elle n'avait pu se faire vacciner à temps?»


Là j'ai cru rêver, moi qui ait eu la grippe A à la mi-décembre, je n'ai reçu ma convocation à aller me faire vacciner seulement la semaine dernière...était-ce à temps ?

Mais ce qui m'a le plus interpelé dans son discours qui se voulait une fois de plus provocateur, c'est cette façon bien à lui de siffler la fin de la récré en voulant "mettre les points sur les i". Voilà une expression qu'aime employer Sarkozy.

Déjà au mois de Décembre dernier il l'avait utilisé expliquant qu'en un an de gestion de la crise et face aux critiques, il n'avait "pas fait d'erreurs"

Il y eu aussi ce règlement de compte , là c'était la presse qui en prenait pour son grade, ainsi que certains députés UMP qui réclamaient de revenir sur le bouclier fiscal.

Le problème est qu'il prend le prétexte de devoir la vérité aux Français, pour avancer de nouveaux mensonges. Pour cela il est parfait. Pas un français ne pourra reprocher n'avoir pu se faire vacciner à temps....

Commentaires

  1. il va passer tout son mois de janvier à faire ça ! Pendant qu'il parle, il n'agit pas ! C'est déjà ça de gagner !

    RépondreSupprimer
  2. Voilà deux ans et demi qu'il baratine comme ça, en commentant ses échecs par un "et si on n'avait pas fait ça" ponctué d'un argument bateau. Sarko est un politique. Et ça se voit.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai qu'on le voit venir maintenant, c'est pour cela que sa mise au point, sa façon de mettre les points sur les "i", ça ne devrait plus séduire grand monde.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…