Les points sur les "i" Mr Sarkozy !

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu Sarkozy qui exprimait ses vœux aux professionnels de la santé, dire qu'il était "bon en ce début d'année, de remettre les points sur les "i" aux commentateurs" de la polémique autour des commandes de vaccins de la grippe A. C'était à la radio, et je l'imaginais bien esquisser un petit coup de la tête et des épaules en disant cela. Il n'a pas pu s'empêcher de faire le malin une fois de plus. Défendre la gestion de la crise est une chose, se foutre de la gueule du monde en racontant n'importe quoi en est une autre.

Il nous explique, (et on le voyait venir) que nous nous serions indigné si dans le cas d'une pandémie, il n'y avait pas eu assez de vaccins. Facile. Et de rajouter, que pas un français ne pourra reprocher à la ministre de la santé de ne pas avoir pu se faire vacciner à temps.

«Que m'auriez-vous dit si nous avions manqué de vaccins? Qu'aurait-on dit de Roselyne Bachelot si telle ou telle personne était décédée si elle n'avait pu se faire vacciner à temps?»


Là j'ai cru rêver, moi qui ait eu la grippe A à la mi-décembre, je n'ai reçu ma convocation à aller me faire vacciner seulement la semaine dernière...était-ce à temps ?

Mais ce qui m'a le plus interpelé dans son discours qui se voulait une fois de plus provocateur, c'est cette façon bien à lui de siffler la fin de la récré en voulant "mettre les points sur les i". Voilà une expression qu'aime employer Sarkozy.

Déjà au mois de Décembre dernier il l'avait utilisé expliquant qu'en un an de gestion de la crise et face aux critiques, il n'avait "pas fait d'erreurs"

Il y eu aussi ce règlement de compte , là c'était la presse qui en prenait pour son grade, ainsi que certains députés UMP qui réclamaient de revenir sur le bouclier fiscal.

Le problème est qu'il prend le prétexte de devoir la vérité aux Français, pour avancer de nouveaux mensonges. Pour cela il est parfait. Pas un français ne pourra reprocher n'avoir pu se faire vacciner à temps....

Commentaires

  1. il va passer tout son mois de janvier à faire ça ! Pendant qu'il parle, il n'agit pas ! C'est déjà ça de gagner !

    RépondreSupprimer
  2. Voilà deux ans et demi qu'il baratine comme ça, en commentant ses échecs par un "et si on n'avait pas fait ça" ponctué d'un argument bateau. Sarko est un politique. Et ça se voit.

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai qu'on le voit venir maintenant, c'est pour cela que sa mise au point, sa façon de mettre les points sur les "i", ça ne devrait plus séduire grand monde.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !