Accéder au contenu principal

L'union de Royal déplait.

Tiens ça faisait un long moment que je n'avais fait de billet sur notre très chère Mme Royal. En fait, cela fait un moment que je ne fais plus de billet sur les querelles intestines au sein du PS qui ne cessent jamais, tant elles rebondissent sans fin à la moindre occasion. Si il y a bien une chose à souhaiter pour ce parti, c'est qu'il se rassemble, qu'il combatte cette logique des courants politiques en son sein.

Si j'en parle, c'est que ce matin je suis tombé sur une brochette d'articles qui titrent "Royal débauche une partie du Modem", puis un autre "Ségolène Royal ravive les polémiques", puis "Régionales - Ségolène Royal fait l'union, mais pas l'unanimité".

Elle ne fait pas l'unanimité et pas seulement au PS. C'est même amusant de voir le commentaire de Bussereau, tête de liste UMP en Poitou-Charentes " Nous n'avons pas besoin de traîtres qui nous rejoignent, qui quittent leur famille politique " et « j'ai une pensée particulière pour le Modem ", gonflé le type, il oubli la politique d'ouverture de son grand chef. La vice-présidente du Modem, Marielle de Sarnez, elle estime carrément que Ségolène Royal confond " débauchage et rassemblement " et ajoute que " ces adhérents se sont mis d'eux-mêmes en dehors du parti, dont ils ne peuvent plus revendiquer l'étiquette ". Ils apprécieront, déjà que le Modem a beaucoup de mal à rassembler l'électorat dans les élections locales, si en plus ils font le choix de ne jamais être élus....

Est-ce les journalistes qui profitent de la moindre occasion pour créer une polémique, ou une très mauvaises habitude du milieu politique de confondre rassemblement et débauchage, qui fait que l'on donne encore autant d'importance à ce que peut faire Mme Royal. Ou alors c'est qu'elle inquiète "l'intelligencia" de se remettre en selle pour 2012.

Comme le dit Aubry, c'est une situation locale, bien sûr, elle qui a été élue à Lille grâce à l'union de sa liste aux municipales avec celle du Modem, ne pouvait s'exprimer en d'autres termes.

Mais au-delà de ça, n'est-il pas normal pour un leader politique de chercher à faire l'union pour rassembler les électeurs autour d'un projet commun ? Je crois que c'est l'essence même de la Politique.

Commentaires

  1. Pareil. Tiens ! T'as gagné un lien.

    RépondreSupprimer
  2. Pareil, sur l'essence même de la politique je suppose ^^

    Merci pour le lien

    RépondreSupprimer
  3. je suis ravie de voir que notre future présidente sait compter, (on ne peut pas en dire autant de l'actuel président) en effet, elle a compris que pour faire 50,1% il fallait rassembler, car malheureusement le PS tout seul ne fait pas ce chiffre (et je ne parle pas des PS qui voteront contre elle, dans un bel élan de fraternité) !! donc bravo ségolène, continue,nous sommes avec toi

    RépondreSupprimer
  4. Je paris que l'ump vaincra aux prochaines éléctions présidentielles

    RépondreSupprimer
  5. C'est amusant la différence de traitement entre Royal et Sarkozy, entre le débauchage et l'ouverture. Pour tout dire, c'est médiatiquement révélateur !
    :-))

    RépondreSupprimer
  6. C'est ce que je me suis dit aussi...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…