Accéder au contenu principal

Blog en pause mais se réserve le droit de donner son avis - 1 semaine déjà...

Explication de la mise pause de ce blog en bas de billet.

Une semaine après la mise en pause de ce blog, je reviens vers vous. Une semaine sans aller chercher l'information qui va bien pour étayer un billet que l'on souhaiterait à chaque fois objet de commentaires et de débats, tant le sujet soulevé fût intéressant. Je dois dire que je me suis senti tout de suite un peu plus "con" et un collègue m'a corrigé de suite, non certainement moins informé mais certainement pas plus con, je l'ai remercié pour sa capacité de discernement ^^

Je vous avais exposé dans mon billet précédent, les raisons qui expliquent que j'ai moins de temps pour bloguer. Cette semaine, j'ai eu CE où l'on nous a signifié (je vous résume) qu'après avoir bien "noirci le tableau" sur l'adéquation charge/capacité, qu'en 2010 finalement il y aurait une charge de travail quasi équivalente aux autres années précédentes. Après avoir obtenu 7 millions d'aides publiques notamment grâce aux 15 jours de chômage partiel de la convention APLD, il faudra certainement revoir celle-ci en Juin et l'arrêter puisqu'elle est reconductible tous les six mois.

Et nous n'en étions pas étonnés ! Je l'avais dit ici aussi, que cette entreprise comme beaucoup d'autres, ont bénéficié de cette convention APLD, convention d'activité partielle, celle que Sarko a voulu, décret du 29 Avril 2009, pour éviter de revoir leurs politiques des stocks et leurs façons de produire, sans toucher aux profits, ces grandes entreprises tirent avantage de la crise grâce aux aides de l'état. Chez nous, cela se traduit par un gain de productivité de 4%.

Et mercredi, cette fois seconde réunion des NAO (négociation annuelle obligatoire) sur les salaires où enfin les propositions de la direction nous auront été fournies. 10 minutes avant la fin de la réunion, après trois heures de manipulation, d'explications et d'interprétations des chiffres et du contexte industriel, la direction justifie la valorisation salariale pour cette année : et c'est donc +0.7% d'augmentation générale, payé en deux fois, 0.35 % en Avril, 0.35% en Octobre.

A ce stade de la négociation, on peut imaginer que nous allons obtenir 0.8 ou 0.9 %, mais les négociations vont tenter aussi, et c'est une revendication de la CGT, d'attirer l'attention de la direction sur les jeunes embauchés et les bas salaires dans l'entreprise. Avec une ancienneté moyenne de 13 ans, et un pic d'embauche depuis 2005, suite aux départs massif des retraités de la loi Fillon 2003, nous avons de plus en plus de jeunes, avec des petits salaires.
Nous revendiquons donc une enveloppe spécifique, un budget, ou la renégociation de la grille des salaires dans notre entreprise. Affaire à suivre. Prochaine réunion, le 26 de ce mois.

Et comme la photo le montre, je vous avais justifié aussi la mise en pause de ce blog en raison de la rénovation de mon appartement ; dès que j'ai un moment de libre, ça y est c'est commencé et je dois dire que ça fait du bien de se focaliser sur des travaux manuels sans avoir besoin de trop réfléchir.

J'ai également suivi l'actualité des blogs cette semaine et je dois dire qu'il y avait bien des sujets sur lesquels je me serais laissé aller à un billet. Mais bon chaque chose en son temps, et il y avait de toute façon à chaque fois un collègue blogueur pour exprimer ce que j'aurais pu écrire, ou presque.

Comme mon ami Elmone, j'attendais patiemment les résultats de nos banques que nous avons assisté à coup de milliards l'année dernière. Comme nous nous en doutions, les profits sont du même ordre, donc indécents. Peut être que si nous étions rentrés dans le capital de ces banques en détresse, nous récolterions bien plus aujourd'hui que les intérêts d'emprunts, pour financer des politiques sociales, tiens pourquoi pas celle des retraites.

Et de retraite, il en a été beaucoup question justement. Nicolas (celui de "Partageons mon avis") n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat. Il a raison, on ne nous fera pas croire que l'on peut négocier une réforme des retraites en quelques semaines avec les syndicats, entre les "régionales", les congés et la rentrée de Septembre. Il faudrait être clair.
Allons nous enfin parler de pénibilité du travail et comment la définir, allons nous augmenter les cotisations, la durée de cotisation, ou même changer l'âge minimum de départ à la retraite pour toucher le taux plein (aujourd'hui 60 ans, pour 41 annuités de cotisations)
(Message à Nicolas, la pénibilité est à prendre en compte, parce que selon les métiers, l'espérance de vie n'est pas la même.) Et j'avais bien aimé aussi "Darcos 2.0 et l'emploi des séniors"
Sur cette grosse problématique qu'est le financement des retraites, je vous invite à lire si ce n'est déjà fait, le très bon billet de Dpp qui revient sur tous ces enjeux.

Homer nous parlait de ces parents qui on porté plainte contre Luc Chatel, ministre de l'éducation nationale. Le ras le bol des enseignants a été entendu, en tout cas par nous les parents ; et les grèves du 23 Mars risquent bien d'être suivies et renforcées par un mouvement qui traine depuis déjà trop longtemps, à cause d'un gouvernement qui préfère laisser pourrir la situation. CC et Mathieu nous en parlaient encore dernièrement.

Reversus, Gaël, et Christie attiraient aussi mon attention en parlant respectivement de la situation de la Grèce, du culot de Mme Parisot, et du droit au respect et à la dignité des patients hospitalisés.

Je crois que c'est le même jour, ou peut être la veille, que j'ai lu le billet de Rimbus, sur les seigneurs de guerre en Afghanistan ; il parle beaucoup ces derniers temps dans ses billets du pays où nos soldats meurent.

Voilà je finis sur cette dernière note un peu triste, mais je voulais vous dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à rédiger ce billet, malgré que ce blog soit en pause. Je vous souhaite à tous une bonne continuation et de bons billets.



Explication de la mise en pause de ce blog :

Voilà c'est décidé, je mets ce blog en pause pour un sacré moment. A cela trois raisons, les négociations annuelles obligatoires dans mon entreprise ont commencé et m'occasionnent des déplacements en région, au moins jusqu'au 10 mars. Les réunions en CE et CCE s'additionnent et se cumulent, occupant une bonne partie de ma semaine, et j'ai surtout entrepris la rénovation de mon appartement dès que j'ai un moment de libre.

Alors du temps, de l'énergie et de la concentration pour blogger, je n'en ai plus. J'en suis un peu désolé, puisque j'aime vraiment ce temps passé à commenter l'actualité des blogs.

Mais chaque chose en son temps ! Aussi, je vais expérimenter la rédaction d'un même billet, au fil de ce qui sera mon actualité. Le titre du billet sera toujours "Blog en pause", mais sera agrémenté d'un second titre concernant "l'actu" que j'aurais souhaité commenter. Cela me permettra de continuer, tout en donnant l'explication d'un rythme de parution de billet, qui va franchement se ralentir. A bientôt.

Commentaires

  1. c'est quoi cette excuse de ne plus blogguer ! Avec 0,7% d'augmentation de salaire tu vas pouvoir te payer un artisan...

    :-)

    RépondreSupprimer
  2. 0.7%... Par chez moi on dit "qu'on va pas chier loin avec ça !"

    :)

    RépondreSupprimer
  3. Merci stef d'avoir remarqué ma série sur l'afghanistan... c'était la semaine Afghane chez moi.
    Bonnes négociations, et bon retour prochain sur nos blogs !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…