Abstention massive, N'est-ce pas là l'un des symptômes d'une crise politique profonde ?

Record à la baisse pour la participation lors de ce premier tour des élections régionales, est-ce une surprise ? Sûrement pas, la campagne n'ayant pas eu lieu, ou restant du niveau des cours d'écoles, les gens n'auront pas été accrochés, aucunement intéressés à ce scrutin.

F.Fillon s'est empressé de rappeler que la participation ne permet pas de tirer un enseignement national, il ne reconnaitra pas que le parti de gouvernement UMP essuie un échec face au principal parti d'opposition qu'est le PS.

Le PS est devant l'UMP contre toute attente.

Il était attendu que le parti socialiste se qualifie pour un second tour qui aurait été l'occasion d'alliances pouvant être difficiles à négocier. Il n'en est rien, le premier parti d'opposition a une avance confortable pour laisser venir à lui les listes qui refusaient de travailler avec lui dès le premier tour.

Si Cécile Duflot clame haut et fort qu'Europe écologie fait le même nombre de votes que lors des dernières élections Européennes, il apparait que cette formation politique fait du surplace. L'écart entre les socialistes et les écologistes est assez net pour faciliter les accords. Le résultat d'EE est assez fort pour apporter un gain important à la coalition à gauche qui va se former pour le second tour.

Je suis assez étonné du peu de résultat du Front de gauche que j'attendais à un meilleur niveau. Cette toute nouvelle formation politique paye surement le plus le peu de participation. L'alliance, le pacte, l'union se fera également avec ce parti, les différents intervenants ont montré une volonté commune de rassemblement, comme le rappelait Marie-George Buffet.

Le Front national fait un bon résultat suite à la campagne sur l'identité nationale voulue par le gouvernement. En êtes-vous étonnés ? Moi pas...

Et le vote sanction ? N'en est-il pas un ? L'abstention pouvant être interprétée comme étant une forme de sanction. Abstention pour sanctionner des politiques menées par les régions ou sanction contre les politiques menées par Sarkozy, toujours est-il que la gauche emporte une majorité des voix.

Si le résultat me convient assez, je ne peux m'empêcher de me demander si il n'y a pas là les ingrédients d'une crise politique profonde ? Gagner ces élections, là n'est pas la difficulté, mais pourrons nous continuer à gagner par défaut ?

Commentaires

  1. bonbiyé ! juste pour le score du Front de Gauche, je le trouve plutôt encourageant ! bonne fin de soirée

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est vrai, c'est encourageant et le Front de gauche devient incontournable dans la coalition à gauche.
    Bon début de semaine à toi OSEM.

    RépondreSupprimer
  3. Je crois qu'il faut arrêter d'interpréter l'abstention. Les électeurs de droite ne sont pas venus voter, c'est tout !

    RépondreSupprimer
  4. Peut être Nicolas, mais avec moins de la moitié des 44 millions d'électeurs ayant voté, la gauche a donc mobilisé quelques 10 millions de votants, même pas 1/4....

    On ne peut donc pas dire que l'électorat de gauche se soit mobilisé non-plus...

    RépondreSupprimer
  5. Le système est en crise, je partage ton analyse. La gauche ne doit surtout pas être triomphaliste.

    J'ajouterai que les gens n'ont pas le sentiment qu'il existe une véritable alternative politique.

    RépondreSupprimer
  6. oui.. y'a comme un probléme dont la classe politique ferait bien de s'inquiéter...très sérieusement .

    Ok c'était les régionales ..mais c'est loin d'expliquer tout ..

    Quant à l'autre alternative dont parle DPP.. c'est aussi loin d'expliquer tout .

    Voyons les choses en face :

    Je pense qu'il y a un rejet massif ou une sorte de raz le bol , chez certains ..qui sont découragés ..voire écoeurés de la politique, telle qu'elle se pratique dans ce pays.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  7. Certainement Joel, il y a comme un "écœurement" pour certains qui s'intéresseraient même ponctuellement à la politique, et pour les autres un manque évident d'intérêt pour des applications politiques qui manqueraient d'exemple concret.

    C'est dire si il y a eu des loupés dans cette campagne. Tu as raison DPP, un manque d'alternative...
    Mais c'est peut être aussi dans la pratique même de la politique qu'il y a un gros problème. S'est-on réellement intéressé aux citoyens qui vivent dans ces régions ? En tout cas, on ne les a pas convaincu de donner leurs avis.

    Merci à vous pour vos commentaires.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !