1er Mai, 10 Mai, et puis ?

Donc le prochain sommet social organisé par le chef de l'état aura lieu le 10 Mai prochain.
Il succède au sommet social du 15 Février où une rencontre avec les partenaires sociaux avait permis au gouvernement de poser les bases d'un agenda social pour 2010.

L'annonce d'une concertation sur les retraites fût la principale information de cette rencontre d'avec les partenaires sociaux. La question d'un accord sur le partage des plus-values dans l’entreprise avait été évoquée, avec l'objectif d'aboutir, on attend toujours !
Le dossier de l'emploi avait été renvoyé à l'organisation d'une autre réunion qui aurait dû se dérouler en Avril...

Alors que fait ce gouvernement sur les questions de l'emploi et des salaires ? Dans une adresse commune en vue de ce sommet et des manifestations du 1er mai, les syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires et Unsa ont affirmé que "la sortie de crise passe par des mesures en faveur de l’emploi, des salaires et pensions, une fiscalité plus juste, des politiques publiques en faveur d’une relance économique tournée vers la satisfaction des besoins sociaux".

Sommet social du 15 Février, ce qu'a dit la CGT.

Mais N.Sarkozy et son gouvernement restent sourds aux revendications et politiques alternatives proposées. Ils tournent le dos aux Français ! Alors quelques 100 000 manifestants mécontents de plus ou de moins, vous comprenez bien qu'ils s'en foutent royalement !

Non, voyons plutôt chez Airbus cette semaine, après cinq jours de blocage total de la production, les salariés ont forcé la direction de leur entreprise à reprendre les négociations sur les salaires et l'emploi. Alors bien sûr le rapport de force ne s'organise pas forcément de la même façon au sein d'une entreprise, comme on l'organise pour le pays, mais l'objectif est le même !

Je ne vais pas revenir sur "qui détient la souveraineté dans ce pays" et sur la nécessité qu'il y ait plus de démocratie dans ce pays, mais il me semble légitime de reprocher à ce gouvernement qu'il se rend coupable d'une gestion mal maitrisée des conséquences sociales de la crise.

Alors on bloque ?

Commentaires

  1. Purée, encore une fois, totalement d'accord. L'emploi est la seule solution viable pour préparer au problème des retraites ! C'est évident, et quitte à copier un pays voisin, lorgnons en Finlande !

    RépondreSupprimer
  2. Oui en Finlande, ils ont un taux d'emploi des seniors élevé... Chez nous seul 38% des plus de cinquante sept ans travaillent... C'est ptet bien par là qu'il faudrait effectivement commencer avant de spéculer sur le fait de reculer l'âge de départ à la retraite.

    RépondreSupprimer
  3. Je crains que la droite ne passe en force sur le dossier des retraites...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !