Aubry / Strauss-Kahn : 1-0 pour Aubry

Il y a cet article ce matin qui laisse à penser que le PS n'en a pas fini avec ses vieux démons.

Il parle de cette opposition des deux personnages qui forment la personnalité de Dominique Strauss-Kahn, le "camarade" Dominique qui a fait les 35 heures avec Lionel Jospin, Martine Aubry, et le Dr Strauss-Kahn qui du FMI impose les plans de rigueur aux pays en difficulté.

Le PS devrait donc pour 2012, choisir entre un candidat bien de gauche en la personne de Martine Aubry et un autre candidat pour lequel on se demande si il est encore vraiment de gauche. Honnêtement, c'est un peu facile ce genre de comparaison, mais c'est écrit, nous en sommes là.

Le PS n'avait pas besoin de ce genre d'interrogation.

Si on en vient à se demander si le candidat DSK est le meilleur candidat à gauche alors qu'il avait la faveur des sondages, c'est que celui-ci ne fait rien pour écarter ce genre de polémique.

Quand il s'exprime sur les retraites, il laisse entendre que l'allongement de la durée de cotisation est inéluctable "si on arrive à vivre 100 ans, on ne va pas continuer à avoir la retraite à 60 ans". Aussitôt Martine Aubry a assuré qu'en cas de victoire en 2012, la retraite à 60 ans serait rétablie. Hamon en parlait ce matin sur RMC et affirme que "Aubry est la seul candidate légitime"

Dans un contexte de grève (du 27 Mai ) pour sauvegarder la retraite à 60 ans, nous n'avions pas besoin de cela.

Dans ce match que va être la primaire socialiste à la Présidentielle de 2012, je crois bien qu'au vu des divergences majeures de chaque candidat, nous allons devoir de nouveau, compter les points pour les départager.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !