Accéder au contenu principal

Grève générale le 15 Juin. On a failli attendre ! Merci FO.

Un simple billet pour vous dire ma satisfaction de voir s'organiser une grève interprofessionnelle (public+privé) contre ce projet d'allongement de la durée de cotisation, voire du recul du droit à la retraite à 60 ans.

Cela vient de FO et cela ne m'étonne pas. Déjà cette organisation syndicale s'était exprimée contre les effets néfastes d'une recherche continuelle d'un consensus mou au sein d'une intersyndicale à bout de souffle. (Peu m'importe, je suis sûr que la CGT suivra)

Je n'ai pas eu beaucoup de temps à moi en ce début de semaine, mais je m'accroche et espère bien être plus présent. Aussi puisqu'on ne peut rattraper le temps perdu à ne pas bloguer, voici quelques liens que j'ai sélectionné.

Pourquoi pas commencer par cette belle initiative d'un rassemblement festif pour la défense des services publics. C'est chez Dpp. J'aime bien sa présentation du contexte. Pour résumer :
"Sarkozy applique les dogmes de l'idéologie néo-libérale en poursuivant les privatisations, en faisant reculer les droits des travailleurs, en pratiquant une politique fiscale profondément injuste et suicidaire pour appauvrir l'État et justifier la casse des services publics."

Hier j'avais lu aussi Homer, avec cette impression que si il avait eu Mr Fillon devant lui ce jour là, il lui aurait surement parlé de lulu... Y a des jours comme ça...

Et puis il est question aussi de 115 milliards, j'aime bien le commentaire de l'hérétique qui dit "il y a une espèce de vieille dialectique bien marxiste qui consiste à tenter d'opposer les classes entre elles jusque dans la délinquance". Oui parce qu'il est question du coût de la délinquance dans un rapport que commente Rimbus et Nicolas.

Vilains gauchistes que nous sommes^^. Il y a bien d'autres infos à commenter et j'y reviendrai...

Commentaires

  1. Et illimitée la grève générale... ça serait top!

    RépondreSupprimer
  2. Cette date est encore plus formidable que d'habitude.

    Les profs de lycée n'y participeront pas : les établissements seront fermés car le bac est deux jours après.

    Bravo.

    RépondreSupprimer
  3. Il était temps! J'y pensais justement ce matin, en voyant les ostréiculteurs faire grève quelques jours après les agriculteurs... Successivement, ces mouvements n'ont aucun poids. Mais pour être forts, il faut être ensemble. C'est pas moi qui le dis ;-)
    Hélas: les médias n'en parlent que trop peu, et ils sont les seuls à pouvoir faire passer l'information. Il faut faire passer l'info à la télé pour gonfler le mouvement !

    RépondreSupprimer
  4. Et ouais, Fillon, je lui aurait parlé de lulu...

    RépondreSupprimer
  5. Mathieu,

    C'est le calendrier de Sarkozy et de son gouvernement ! A chacun de prendre ses responsabilités, présenter un premier projet à la mi-juin, un texte au conseil des ministres en Juillet, à l'assemblée en Septembre, c'est provoquer d'éventuels blocages lors du passage des examens et une rentrée plus que bouillante, c'est leur responsabilité !
    Il ne faut donc pas s'en étonner...

    Comme le disent DPP et Homer, peut être qu'une réaction plus offensive que d'habitude est légitime, voire attendue...

    RépondreSupprimer
  6. @ Stef : le problème, c'est que les profs ne bloqueront pas les examens. Aucune réforme récente n'a pu les amener à ça, même la longue grève de 2003. C'est un marronnier dans l'Education, les examens...

    RépondreSupprimer
  7. Dommage, je pense qu'il faut sortir de cette routine d'un dialogue social qui n'en est plus un que de nom.
    Je pense que toutes les problématiques tournant autour du corps enseignant justifieraient un tel blocage, et forcerait ce gouvernement à revoir la situation de ces salariés.

    IL n'y a de résultats et d'avancées dans la "lutte" que dans un rapport de force tourné à notre avantage. Cela parait simple comme raisonnement, mais cela fonctionne toujours ainsi.

    RépondreSupprimer
  8. Le peuple grec demande la grève de tous les peuples d'Europe.. Cela serait une bonne chose que de les suivre.. L'union fait la force, c'est ce que l'on dit..
    Bonne journée Steph

    RépondreSupprimer
  9. Oui, il serait légitime que les peuples qui payent une rigueur due à la gestion mal maitrisée d'une économie mondialisée, se révoltent et fassent front commun pour exiger une autre façon d'appréhender les effets de la crise.

    RépondreSupprimer
  10. Quand vous dites j'aime bien le commentaire de l'hérétique, je présume que vous faites une litote...

    RépondreSupprimer
  11. Excusez-moi, c'est HS, mais vous n'étiez pas, par hasard, sur le QG de DA sur Second Life, en 2007 ? Je suis presque sûr de vous y avoir croisé.

    RépondreSupprimer
  12. @ l'hérétique,

    Une litote... Comme c'est bien dit. Effectivement je ne peux pas être d'accord avec vous. Et j'aurais même tendance à dire le contraire, ce sont peut être plus les partis traditionnellement à droite qui opposent les classes, les populations entre elles.

    Pour votre seconde remarque, j'étais effectivement sur Second Life en 2007, principalement sur le QG DA. J'ai aussi participé activement à des débats sur les autres QG de campagne notamment celui du MODEM...

    RépondreSupprimer
  13. @ Stef : faire une grève générale un 15 juin montre déjà qu'on n'espère pas vraiment la reconduction, mais enfin.

    Je suis d'accord sur la nécessité de rénover notre action et nos syndicats (j'ai fait un billet là-dessus hier). Cependant, une grève générale se réfléchit et se prépare, et s'envisage dans la reconduction.

    Là, y aura pas, c'est sûr.

    RépondreSupprimer
  14. @stef
    Il me semblait bien vous avoir croisé là-bas...
    Oui, sinon, je me doute que vous n'êtes pas d'accord avec moi, évidemment.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…