mardi 25 mai 2010

"Relever l'âge légal de départ à la retraite est inévitable" : Un mensonge éhonté !

Le projet du gouvernement, dont les fuites laissent à penser que c'est la piste de l'âge légal de départ à la retraite qui devrait être l'axe majeur de la réforme, est renforcé par l'annonce ce jour des propositions de réforme de l'UMP.

"Relever l'âge légal de départ à la retraite est inévitable" d'après l'UMP de Xavier Bertrand

Inévitable ?

Déjà le contre projet socialiste proposait d'autres pistes de financement que celui de l'âge de départ. Mr Hamon assume « Nous appelons toutes celles et ceux qui sont attachés à des droits importants, notamment la retraite à 60 ans, ceux qui ne souhaitent pas cotiser davantage de trimestres, nous les appelons à se mobiliser. Le 27 mai, c’est une mobilisation sociale importante, parce qu’on peut encore faire reculer le gouvernement. »

Les syndicats reçus par Mr Woerth ont porté un haut niveau de revendication pour sauvegarder la retraite à 60 ans, en avançant des chiffres qui montrent bien que d'autres solutions sont possibles. Le gouvernement semble vouloir passer en force sur ce point.

Un mensonge éhonté ai-je dit, ils n'ont pas honte d'assumer cette idée scandaleuse qu'il n'y aurait pas d'autres solutions.

Et il ne s'arrête pas là, "Nous proposons de poursuivre la réforme Fillon de 2003, c'est-à-dire de continuer à allonger progressivement la durée de cotisation (...) Il faut remonter l'âge légal de façon progressive." Ben tiens, partez donc tranquillement aujourd'hui, les suivants payeront pour vous !

On peut imaginer, que ces propositions sont jusqu'au boutistes de façon à ce que le projet du gouvernement apparaisse comme étant moins douloureux. Nous le saurons très prochainement.

Néanmoins, comme il existe un âge légal pour commencer à travailler (16 ans), il faut que l'âge légal pour faire valoir son droit à la retraite reste raisonnable (60 ans cela fait déjà 44 ans de cotisations).

C'est le devoir des organisations syndicales que de défendre les intérêts des plus exposés de ce point de vue.
Si le gouvernement valide ces pistes, l'offensive des syndicats risque bien d'être conséquente.

2 commentaires:

  1. ça n'est pas le premier, mais celui là m'agace particulièrement...

    RépondreSupprimer

Modérez vos commentaires !