Accéder au contenu principal

"Relever l'âge légal de départ à la retraite est inévitable" : Un mensonge éhonté !

Le projet du gouvernement, dont les fuites laissent à penser que c'est la piste de l'âge légal de départ à la retraite qui devrait être l'axe majeur de la réforme, est renforcé par l'annonce ce jour des propositions de réforme de l'UMP.

"Relever l'âge légal de départ à la retraite est inévitable" d'après l'UMP de Xavier Bertrand

Inévitable ?

Déjà le contre projet socialiste proposait d'autres pistes de financement que celui de l'âge de départ. Mr Hamon assume « Nous appelons toutes celles et ceux qui sont attachés à des droits importants, notamment la retraite à 60 ans, ceux qui ne souhaitent pas cotiser davantage de trimestres, nous les appelons à se mobiliser. Le 27 mai, c’est une mobilisation sociale importante, parce qu’on peut encore faire reculer le gouvernement. »

Les syndicats reçus par Mr Woerth ont porté un haut niveau de revendication pour sauvegarder la retraite à 60 ans, en avançant des chiffres qui montrent bien que d'autres solutions sont possibles. Le gouvernement semble vouloir passer en force sur ce point.

Un mensonge éhonté ai-je dit, ils n'ont pas honte d'assumer cette idée scandaleuse qu'il n'y aurait pas d'autres solutions.

Et il ne s'arrête pas là, "Nous proposons de poursuivre la réforme Fillon de 2003, c'est-à-dire de continuer à allonger progressivement la durée de cotisation (...) Il faut remonter l'âge légal de façon progressive." Ben tiens, partez donc tranquillement aujourd'hui, les suivants payeront pour vous !

On peut imaginer, que ces propositions sont jusqu'au boutistes de façon à ce que le projet du gouvernement apparaisse comme étant moins douloureux. Nous le saurons très prochainement.

Néanmoins, comme il existe un âge légal pour commencer à travailler (16 ans), il faut que l'âge légal pour faire valoir son droit à la retraite reste raisonnable (60 ans cela fait déjà 44 ans de cotisations).

C'est le devoir des organisations syndicales que de défendre les intérêts des plus exposés de ce point de vue.
Si le gouvernement valide ces pistes, l'offensive des syndicats risque bien d'être conséquente.

Commentaires

  1. ça n'est pas le premier, mais celui là m'agace particulièrement...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…