Accéder au contenu principal

Rendre coup pour coup

M.Aubry gagnerait-elle ses galons de Présidentiable ?

Pierre Mauroy, Laurent Fabius, Michel Rocard, Henri Emmanuelli, François Hollande ont tous été premier secrétaire du Parti socialiste sans jamais être le candidat de leur parti à la Présidentielle. Martine Aubry sera-t-elle de ceux là, ou réussira-t-elle à s'imposer comme l'évidente candidate à gauche ? Ses dernières offensives contre Nicolas Sarkozy laissent à penser qu'elle pourrait être suffisamment armée pour ce combat électoral.

La réforme des retraites allant bon train pour le gouvernement qui aura su planifier l'annonce de son projet, les contre-propositions socialistes n'étant déjà plus qu'un vague souvenir dans l'inconscient collectif, j'imagine qu'il était temps stratégiquement pour le PS de refaire parler de lui.
Les observateurs de la vie politique s'accordant à dire que le PS est de retour, au travail, il fallait garder la main médiatique et répondre coup pour coup au cynisme du chef de l'état.

C'est Nicolas Sarkozy qui a choisi (ou fait l'erreur) de radicaliser son discours sur les retraites, alors qu'il n'y était en tout cas pas encore contraint.

"Si François Mitterrand n'avait pas ramené la retraite de 65 à 60 ans, mon travail aujourd'hui serait beaucoup plus facile"

C'est idiot, s'en prendre nommément à François Mitterrand est inutile, et c'est tendre la perche à l'opposition, en tout cas lui donner un droit de réponse.

Et Martine Aubry ne s'en est pas privé. Alors que le PS organisait samedi une convention sur un nouveau modèle de développement, la première secrétaire s'est livrée à une attaque en règle contre Nicolas Sarkozy.

Puisque N.Sarkozy rappelle que ce sont les socialistes qui ont abaissé l'âge de départ à la retraite de 65 à 60 ans, Martine Aubry rappelle les engagements du chef de l'état en 2008, quand il déclarait solennellement qu'il ne repousserait pas l'âge de départ à la retraite.

Et elle poursuit : "quand il nous donne des leçons de rigueur budgétaire, quand on a fait augmenter la dette de la France - depuis que la droite est au pouvoir, en 2002, on l'a doublée, de 800 à 1.600 milliards - c'est un peu comme si Madoff venait vous donner des leçons de comptabilité. Et ça ne serait pas crédible"

Sur F.Mitterrand : "Je continue de penser que s'en prendre à quelqu'un qui en plus est décédé, qui a fait par ailleurs l'abolition de la peine de mort et beaucoup de choses, de cette manière là, ça a une petite dose de vulgarité et en tout cas beaucoup d'inélégance"

Elle a déploré son "inélégance", son "inefficacité" liée à "une dose de vulgarité".

Elle s'en est expliqué depuis . Elle ne s'attaquait pas à "l'homme" mais aux propos qu'il tenait.

Sur la question des retraites, elle s'en prend à la méthode : " On veut faire avaler une mauvaise nouvelle. Alors une concertation en façade, des propositions distillées en coulisses, un calendrier ajusté pour passer en force juste avant les vacances pendant la Coupe du monde de foot : c’est ça la stratégie du gouvernement "

La dame des 35 heures pourrait être inspirée de prendre à son compte le combat contre l'allongement de la durée du travail. Cela ne serait pas de la récupération (des rencontres ont lieu avec les organisations syndicales), mais un signe pour les Français que d'autres modes de financement sont possibles.

Rendre coup pour coup : je trouve bien inspirée cette stratégie de communication qui consiste pour le PS à apparaitre comme étant offensif, et ne laissant passer aucun coup bas.

Cependant, et puisque nous parlions de François Mitterrand, il a dit : "L'homme politique s'exprime d'abord par ses actes, c'est d'eux dont il est comptable ; discours et écrits ne sont que des pièces d'appui au service de son œuvre d'action"

Martine, nous voulons maintenant des actes.

Commentaires

  1. Belle argumentation. Excellent billet.

    Le problème, comme tu le dis, c'est que comme souvent, les plus grosses - graves - réformes passeront pendant les vacances d'été, alors que cette année les Français chercheront un peu de joie de vivre au travers de la Coupe du Monde de foot...

    RépondreSupprimer
  2. Merde ! J'ai encore fait mon billet sans aller voir chez toi... (et vu les 14 heures d'avance, je n'ai pas d'excuse !).

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…