Accéder au contenu principal

Retraite : Plus d'un Français sur deux juge possible une autre solution que l'allongement de la durée d'activité. Soyons nombreux ce 27 Mai 2010 !

(cliquez sur l'image pour agrandir)

Voilà un sondage qui me rassure !

Le peuple est-il encore souverain dans ce pays ?

Repousser l'âge légal de départ à la retraite n'est pas inéluctable.

Des solutions, il y en a !

Les Français ne s'y trompent pas, ils auront bien compris que d'autres choix pouvaient-être faits.

Le contre-projet socialiste est à prendre au sérieux, il est aujourd'hui jugé plus juste, crédible et plus efficace que le projet gouvernemental.

Une telle réforme ne peut se faire sans l'aval du peuple, et une application unilatérale sans signature des organisations syndicales ne pourrait être envisagée.

Nous devrons le rappeler avec force jusqu'à l'examen du texte de loi à l'assemblée prévu en Septembre.

A nous d'ajuster le rapport de force. Soyons nombreux ce 27 Mai 2010 !

Commentaires

  1. Entre répondre à un sondage et participer à une manif...

    RépondreSupprimer
  2. Oui je crois aussi que la capacité de mobilisation des syndicats est largement émoussée...

    RépondreSupprimer
  3. Il y a par exemple nos amis de l'éducation nationale pour lesquels nous nous sommes très peu mobilisés en ce début d'année qui apparemment ne devraient pas être nombreux dans les cortèges de manifestations.... Que veux tu c'est aujourd'hui chacun pour sa gueule. Dommage.

    RépondreSupprimer
  4. Connaissez vous la loi Giscard Pompidou et le Traité de Maastrich ?

    Alors que les bourses chutent, que l'Euro est à l agonie, que les plans d'austérités se multiplie à travers l'europe, il serait sage de connaître les vrais raisons de l'augmentation de la dette !

    Le bon sens commun voudrait que la dette soit du à trop de sociale, trop de santé, trop de services publiques, trop de fonctionnaires, trop de retraites. Nos responsables politique se font l'écho d'un tel message et mettent en œuvre des plans sensés répondre aux problèmes de la dette !

    Mais tout ceci est une arnaque : L'arnaque de la dette !

    Jusqu'au 3 janvier 1973, la Banque de France avait le droit d'émettre du crédit à très bas taux d'intérêt afin de financer les besoins de l'état et d'investir dans les projets d'avenir !

    Mais sous prétexte d'inflation, le gouvernent Giscard Pompidou a cru bon empêcher la Banque de France de faire son travail en transférant de fait le pouvoir aux banques privés. Et oui depuis cette époque la France s'endette auprès des marchés financiers avec des taux d'intérêts élevés et c'est obligatoire pour tous les pays membres depuis Maastrich et les traités suivants!

    En claire, ce sont les taux d'intérêts imposés sur la dette qui créer l'augmentation folle des dette publique !

    L'alternative

    Un retour au crédit publique productive, redonner le pouvoir au nation de battre monnaie afin de l'investir non dans les bulles spéculatives ou dans les jeux des casinos financiers mais bien dans l'économie physique au service de la population et du travail humain.

    Nous devons dire Non au chantage de l'empire de la finance de la City de Londre et de Wall Street à New York

    Si tu veux rejoindre la bataille pour changer le système économique rejoins moi sur mon groupe : http://www.facebook.com/group.php?gid=104166076293247&ref=ts

    David CABAS
    david.cabas.over-blog.fr

    RépondreSupprimer
  5. "capacité de mobilisation des syndicats est largement émoussée..."

    bein oui, tout le monde le constate , ...c'est quoi la cause ? ... Les formes d'action !

    Et pourtant ils continuent dans leur obstination , sachant que ce sera stérile ! ..

    Je commence sérieusement à me poser la question :
    veulent ils influer véritablement sur la politique gouvernementale ou
    font ils semblant de se battre avec leurs journées d'action à la con dont plus personne ne croit ?..

    Bon, je sais bien que de temps en temps , il faut exister , mais çà commence à bien faire , leur train-train traditionnel ! ..

    Non, moi, je n'irai pas ! .. je n'irai plus bien que çà ne me concerne plus , et que j'y suis toujours allé .

    Il faut faire autre chose ! je m'excuse de me répéter , mais y'en a marre de cette douceur ( pour ne pas dire connivence ) avec le pouvoir que je ne suis pas le seul à constater d'ailleurs.

    luttes fraternelles.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…