Accéder au contenu principal

Une gifle à la liberté de la presse

La SNJ-CGT de France télévision va porter plainte pour atteinte à la liberté de la presse. Un journaliste de France 3 aurait été giflé par le service d'ordre de Nicolas Sarkozy lors de sa visite surprise à la Courneuve.

Tout commence quand la Police interpelle un jeune qui aurait insulté le Président, le journaliste reporter s'approche pour filmer la scène. C'est alors que l'un des hommes assujettis à la protection du chef de l'état s'approche et gifle le journaliste.

D'après lui "C'était on tape avant et on discute après". Le but était avant tout d'empêcher le journaliste de filmer la scène.

Car, il ne faut pas oublier que le jeune qui a été interpellé a été sévèrement amoché, a reçu des coups au visage après avoir été plaqué au sol par la police.

Il apparait en fait que l'on a souhaité empêcher un journaliste de filmer un dérapage de plus de la Police.

Tout cela reste à confirmer, mais on constate une fois de plus que les déplacements de Nicolas Sarkozy provoquent des incidents, des manifestations de mécontentements, des dérives. A travers lui c'est l'Etat qui est interpellé et c'est ce qui montre le niveau élevé de tensions sociales.

Commentaires

  1. On a intérêt à faire taire tous les témoins de dérapages, on préfère parler de Thierry Henri en conversation avec le Grand Chef, toutefois, sans rien dire de plus que:
    ils se sont rencontrés, ça s'est bien passé...

    Moi, ça me fait une superbe jambe!!

    RépondreSupprimer
  2. Une p'tite claque aux mauvaises odeurs télévisuelles !

    RépondreSupprimer
  3. @ Christie,

    Moi aussi, en tout cas beau foutage de gueule en perspective...

    @ Peuples,

    Quand ça dérange...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…