Accéder au contenu principal

La Sarkofrance corrompue - La victoire est moins belle

Au vu des soupçons de financement illégal du parti UMP pour la campagne Présidentielle de 2007, et de la mise à jour du système de financement "légal" par les micro-partis politiques satellites de l'UMP, on peut se demander aujourd'hui si une débauche de moyens n'a pas pesée d'une manière inégale par rapport au PS.

9 millions d'euros de dons en 2007 pour l'UMP contre 743 000 euros pour le PS

Élu à 53% des votes exprimés, la victoire de Nicolas Sarkozy fût belle pour la droite. Un résultat net qui exprimait la volonté des Français de donner sa chance au candidat UMP à la communication agressive, et au style si particulier qu'on appela très vite le "Sarkozysme".

Sarkoberlusconisme : Le Sarkozysme est comparable au style de Silvio Berlusconi en Italie,caractérisé par une main mise sur les médias, une exaltation de la valeur travail, avec une forme de culte de la personnalité.
Sous la forme de battage médiatique, de propagande, avec une large utilisation des médias, le volontarisme éclipsant toute raison intellectuelle, la volonté, l'action a pris le pas sur l'intelligence et la pensée collective.

C'est en fait l'idée de rupture qui a conquis l'électorat, bien plus que la bataille idéologique.

Une idée bien financée : Qui ne se souvient pas des grandes envolées lyriques de Nicolas Sarkozy sur le "travailler plus pour gagner plus" devant une foule immense conviée sous des chapiteaux luxueux. Des palaces abritant journalistes et personnalités, invités pour mettre en avant le candidat si généreux.
Messages subliminaux et valeurs inculquées au chausse pied, une formule et deux à trois valeurs plus tard, l'endoctrinement de la population était financé par des intérêts privés.

C'est une certaine idée du lobbying qui aurait fait la victoire de Nicolas Sarkozy ? La victoire du candidat UMP portait- t-elle la promesse non-avouée de défendre des intérêts particuliers ou corporatistes, au dépens de l’intérêt général ?

Il existe 283 partis politiques en France...

Différence fondamentale entre le PS et l'UMP : le premier interdit à ses adhérents d'être membres d'autres partis politiques, quand le second permet des "partenariats" entre quelques 250 micros-partis politiques satellites de l'UMP.

Ainsi, selon Le Nouvel Observateur, en 2010 lors des élections régionales, Liliane Bettencourt aurait pu verser trois chèques différents : l'un à l'UMP, l'autre au micro-parti de Valérie Pécresse, la candidate d'Ile de France, et le dernier à l'association de soutien à l'action d'Eric Woerth, qui ne comptait, en 2008, aucun adhérent. Une fois les dons récoltés, il n'y a plus qu'à centraliser la somme dans le parti central, pour un seul et même élu. Un problème d'éthique et de conflits d'intérêts, qu'aucun ne pourra contester.

On nous répondra qu'en d'autres temps le PS a eu lui aussi des affaires obscures de financement de la vie politique, mais là le constat est sans appel ; En 2007, Ségolène Royal avait récolté 743.000 euros de dons de personnes physiques pour le PS. Nicolas Sarkozy, lui, pouvait s'appuyer sur une somme de plus de 9 millions d'euros.

Le détournement de la loi pour financer la campagne présidentielle de 2007 étant mis à jour, ne serait-il pas légitime de provoquer de nouvelles élections sur la base de nouvelles règles de financement plus justes et égalitaires ?

Commentaires

  1. Tu as complétement raison sur le coté nauséabond de ces micro partis, et sur cette manière assez insupportable qu'à l'UMP de faire de la politique...

    Mais bon, quand tu mets en avant une Ségolène Royal blanche comme neige, tu es militant. Tu as raison... Mais bon...
    Je n'arrive pas à trouver le PS tellement plus vertueux que la droite, sur bien des points...

    Après, que le PS ait eu ses propres affaires de financement qui pue n'excuse en rien l'UMP. Je trouve les arguments de Bertrand à ce sujet minables : si parce qu'en face ils ont été pourris, ça nous autorise à être pourris, on n'en a pas fini...

    RépondreSupprimer
  2. Non je dis que le PS interdit à ses adhérents d'être membres d'autres partis, ce qui écarte la dérive des micro-partis finançant un seul même élu...
    C'est quand même une énorme différence qui ne permet plus à ces deux partis politiques UMP-PS de s'affronter équitablement il me semble...

    RépondreSupprimer
  3. @ste : en tous les cas, le nain teigneux leur en a rendu pour leur argent, à ceux qui l'ont si généreusement aidé, et de manière si désintéressée... comme on le voit pour l'affaire Bettencourt/woerth...

    RépondreSupprimer
  4. @GdeC,

    Effectivement, on peut le dire...

    D'ailleurs je pose la question :

    La victoire du candidat UMP portait- t-elle la promesse non-avouée de défendre des intérêts particuliers ou corporatistes, au dépens de l’intérêt général ?

    Avec le bouclier fiscal renforcé entre autre, on sait maintenant que oui...

    RépondreSupprimer
  5. La corruption est sans doute née avec l'avènement de l'ère humaine mais, cela montre bien que l'on se fait plus souvent berner qu'autre chose.
    Quel parti résiste totalement eu pouvoir, je n'en connais pas.
    La différence réside dans la redistribution de l'argent...
    Et en cela, la gauche serait plus égalitaire..
    Je dis bien "serait" mais à hauteur de combien? Cela est encore une autre histoire...

    RépondreSupprimer
  6. et bien ma foi, voilà un excellent billet qui mets bien en perspective les petits arrangements avec la loi de l'UMP et la "vertueuse" attitude du PS.
    Le faucon va encore dire que c'est militant comme propos masi bon le faits sont là et vérifiables.

    Merci pour ce billet Stef.
    bon week-end

    RépondreSupprimer
  7. @ Christie,

    Tu as sans doute raison Christie, mais je préfère quand même la philosophie du PS qui s'interdit le système des micro-partis... Cela passe par une interdiction pour les adhérents d'être membre d'autre partis, un cadre qui limite les dérives, les petits arrangements de l'UMP.

    Pour ce qui est de ce que ferait le PS une fois au pouvoir, si il succombait lui aussi à la corruption, je dirais, on a qu'à essayer, ça fait bien longtemps qu'ils n'ont pas été aux responsabilités(nationales) pour qu'on puisse se rendre compte ^^



    @ Melclalex,

    Merci à toi !

    RépondreSupprimer
  8. Steph,

    On est d'accord, on a assez eu la droite et on en a suffisamment souffert..

    RépondreSupprimer
  9. Merci de ce billet et de ces chiffres éloquents!

    RépondreSupprimer
  10. L'argent de la spéculation c'est-à-dire l'argent extorqué aux différents contribuables du Royaume-Uni et d'autres pays coule à flot à la City.Cet argent est même une des principales sources de revenus des financiers et donc de la City.L'existence d'une telle manne n'a pas échappé à l'attention des caciques de l'UMP toujours soucieux d'alimenter régulièrement les caisses de leur parti.C'est donc naturellement qu'ils s'adressent à ceux qui sont susceptibles de les financer.Le problème(au-delà de la question des lois régissant le financement des partis politiques=des lois existent!)c'est que ce même argent s'est trouvé faire défaut il y a peu:certaines banques étaient ruinées,en faillite et ont été recapitalisées.....avec l'argent du contribuable sans qu'aucune contrepartie ne leur soit demandée.A l'oeil en quelque sorte les banques ont reçu de très grosses sommes d’argent qu'elles ont en partie remboursé aux Etats prêteurs.Les plans de rigueur(jusqu'à étrangler certains foyers ou ménages en Europe)sont venus rappeler aux populations européennes que l'argent prêté aux banques faisait défaut aux finances publiques qui se trouvent effectivement dans une situation...catastrophique.Or ce même argent qui fait défaut aux finances publiques et aux ménages(érosion continuelle du pouvoir d’achat) se retrouve dans les caisses du parti au pouvoir en France.La pérennité du système économique actuel-fondé sur la toute-puissance des marchés financiers-ne peut-être garantie que grâce à l’existence de gouvernants faisant office de gardien de cette pérennité.Si au passage(tout travail méritant salaire !)ces gouvernants,parfaitement intègres, « droits dans leurs bottes », faisaient de menus prélèvements(se « sucraient ») sur les commissions,s’octroyaient disons un « pourcentage »,ce ne serait pas franchement surprenant.Du reste,qui pourrait les en blâmer ?En effet il faudrait qu’un juge d’instruction(indépendant du pouvoir c’est-à-dire du parquet) soit chargé de l’affaire.Or le juge d’instruction est sur le point d’être supprimé.M.Wauquiez peut donc dormir tranquille et passer de bonnes vacances décidemment bien méritées.Quoiqu’on dise M.Woerth,Mme Woerth,M.Wauquiez et certainement d’autres(restés discrets parce que modestes voilà tout) n’ont visiblement pas ménagé leurs efforts voire leur peine pour financer l’UMP au cours de ces dernières années.De la belle ouvrage ma foi méritant au minimum de bonnes et reposantes vacances sur la côte ou dans des îles.La démocratie française est malmenée ?C’est excessif.Ne sommes-nous pas tous des commissionnaires de l’UMP ?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…