Accéder au contenu principal

Nicolas Sarkozy s'empare des idées extrémistes du Front National.

Le chef de l'état croit-il qu'il suffit de changer un préfet pour améliorer la sécurité, ou croit-il que les populations confrontées aux émeutes dans leurs quartiers vont le croire, ou envoie-t-il un message fort aux autres préfets ? C'est peut être bien pour ces trois raisons qu'il avait préparé sa venue en Isère, mais surtout et avant tout, il y avait dans son discours à Grenoble une volonté de stigmatiser une partie de la population.

En liant insécurité et immigration, il fait une fois de plus un amalgame dangereux qui n'aura pour conséquence que d'échauffer un peu plus les esprits.

La déchéance de nationalité :

Nicolas Sarkozy menace, il prétend vouloir faire en sorte (pas sûr qu'on lui laisse l'occasion de le faire) de déchoir de la nationalité française toute personne d'origine étrangère qui porterait atteinte à la vie de représentants de l'autorité publique. Quelle lamentable idiotie...

Pour le reste je suis d'accord, qu'on alourdisse les peines existantes à 30 ans de prison incompressibles pour ce type de fait est normal. Mais prétendre qu'il y aurait des peines différentes pour un même délit, que l'on soit originaire de tel ou tel pays, d'une ou plusieurs générations, est anti-constitutionnel, juridiquement intenable.

Commencerions nous à faire une distinction entre un Français "de souche" (ce qui ne veut rien dire) et un français ayant acquis la nationalité plus "récemment" ?

Le conseil constitutionnel devrait logiquement s'opposer à un changement de loi qui irait en ce sens ; alors quel est le but de cette annonce, si ce n'est de répondre à ceux qui l'accusent d'être dans l'échec continu depuis plus de cinq ans, quand déjà il était ministre de l'intérieur ?
Pourquoi radicaliser un discours, si ce n'est de séduire à nouveau un électorat à droite largement échaudé par les affaires.

Au plus bas de sa popularité Nicolas Sarkozy fait du Nicolas Sarkozy, en s'emparant des idées extrémistes du Front National, il espère ainsi retrouver un second souffle dans l'opinion publique.

Commentaires

  1. Balle de Grenoble

    Je suis un otage français… Mes ravisseurs voudraient que je vous lise ce message :
    « Etre musulman ce n’est pas assez. Pas assez d’amour, pas assez de haine
    Etre islamiste en revanche c’est devenir un musulman, puissance N. Vous dites qu’on n’a aucun respect pour la vie humaine…
    En effet, puisque nous sommes persuadés que la vie, la vérité, le chemin sont dans l’au-delà. Et pour le salut de tous, nous n’hésiterons pas à sacrifier le bonheur de quelques uns : Faux jetons, mécréants et anti-musulmans.
    Nous ferons régner la peur, la terreur parmi tous ceux qui rejettent nos valeurs. Nos frères aujourd’hui sont parmi vous, dans vos cités, vos universités… Pour vous dégoûter de la prostitution universelle …
    Et renverser votre marché, votre monnaie et votre pseudo-liberté
    Parce qu’il n’y a d’autre Dieu que Dieu. Et vous l’avez renié… lui et son dernier messager. »

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20Grenoble

    RépondreSupprimer
  2. Son second souffle ne devrait venir que de l'electorat FN ..et de quelques Robocops non républicains de l'UMP.

    en principe , il est cuit ! si chacun se rappelle des affaires en cours en 2012 ! ... Il manque encore le Karachigate , qu'il faudra éclaircir d'ici la date fatidique .

    RépondreSupprimer
  3. Aucune limite au national-sarkozisme...

    RépondreSupprimer
  4. "En principe, il est cuit." Je le pense aussi Joel...

    Dpp, aucune limite en effet...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…