Accéder au contenu principal

Un Banquier Français en Suisse confirmait les retraits d'argent du 23 Mars 2007

"Ce 23 mars 2007, Eric Woerth, alors trésorier de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, était venu en ami à Genève. Patrick Devedjian, à l’époque député des Hauts-de-Seine, l’accompagnait. Cette visite en Suisse avait un but: récolter de l’argent pour financer l’«effort de guerre» du candidat de la droite, opposé à sa rivale socialiste..." C'est le début d'un article paru dans un journal Suisse Le Matin.ch du 19/09/2009.

C'est un article paru sur Le Post, relayé sur Facebook, qui permet de se rendre compte qu'avant même les déclarations de Claire.T l'ex-comptable Bettencourt, déjà il y avait des mises en cause d'un possible financement occulte du parti UMP.

Cet article de Antoine Menusier, correspondant à Paris du journal Suisse, pourrait confirmer les déclarations de l'ex-comptable de Madame Liliane Bettencourt sur ce retrait important fait sur les comptes suisses Bettencourt à la date du 23 mars 2007.

Si on imagine bien que certains, ayant des intérêts financiers Suisses, soient revanchards de l'attitude de la France à faire valoir des listes d'évadés fiscaux, on ne peut accuser la presse Suisse d'interférer dans l'affaire actuelle puisque cet article a été rédigé le 19/09/2009.

A la veille de l'intervention télévisuelle de Nicolas Sarkozy, cette nouvelle corrélation ne me donne vraiment pas envie d'écouter les justifications du Président. Ce qui pourrait ramener un peu de crédibilité serait un remaniement et la démission de Mr Woerth, ça parait être le minimum.

Commentaires

  1. C'était le gouvernement de la rupture et jamais la rupture n'aura été aussi grande entre le peuple et ses dirigeants.
    ;)

    RépondreSupprimer
  2. Décidément, on se régale... Cette affaire pourrit l'image de la droite, espérons que l'extrème droite n'en profitera pas...

    Espérons que Woerth reste le plus longtemps possible au gouvernement... pour mobiliser encore plus contre la réforme des retraites.

    RépondreSupprimer
  3. @ Christie,

    C'est le moins qu'on puisse dire, là c'est limite cassé...

    @DPP,

    C'est sûr qu'ayant perdu toute crédibilité, il va avoir plus de mal à convaincre ce gouvernement...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…