Accéder au contenu principal

Une certitude dans l'affaire Woerth-Bettencourt

L'affaire Woerth-Bettencourt n'en finit plus de rebondir. Si il n'y a toujours pas de juge d'instruction pour instruire une enquête à charge et à décharge, nous avons au fil des semaines des informations qui un jour remettent en cause les accusations, pour les appuyer le lendemain.

On a dit cette semaine que les déclarations de l'ex-comptable Claire T étaient fragilisées puisqu'on apprenait qu'elle avait eu, en plus de ses indemnités de départ dû a son licenciement, une indemnisation également de la part de la fille Bettencourt.
Ce qui fait donc planer le doute sur l'indépendance de son témoignage ; de suite on se demande si il n'y a pas eu subordination de témoin ; a t-on payé l'ex-comptable pour fragiliser avec des déclarations chocs l'entourage de Liliane Bettencourt gérant sa fortune colossale ? Serions-nous en plein complot...

Si on prend l'info chez un média qui fait bien son boulot, on apprend qu’il s’agisssait de respecter les "dernières volontés d’André Bettencourt" , mort en novembre 2007. On constate surtout que c'est une très mauvaise habitude dans cette famille d'arroser large, d'acheter à coup de centaines voire de millions d'euros des personnes qui pourraient devenir des témoins gênants, là aussi on peut supposer n'importe quoi...

Seule certitude : Claire Thibault maintient ses accusations !

«Contrairement à André et Liliane Bettencourt qui ne me disaient rien sur l'affectation des espèces, Patrice de Maistre m'avait demandé 150.000 euros en espèces pour les remettre à Eric Woerth. J’ai évidemment compris que c'était pour la campagne des présidentielles»

Commentaires

  1. Et puis c'est quoi, de nos jours, 400 000 euros ?

    RépondreSupprimer
  2. pour certains pas grand chose en effet...

    RépondreSupprimer
  3. Allez, tout le monde en taule et pis c'est tout !

    RépondreSupprimer
  4. Et après, on nous affirme qu'il n'y a pas d'argent...

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beau me décarcasser aucune Bettencourt ne m'a proposé une belle enveloppe (ni une petite, d'ailleurs).

    RépondreSupprimer
  6. C'est que nous ne vivons pas dans le même monde messieurs ^^

    RépondreSupprimer
  7. Je te mets dans ma liste de lecture, si tu le permets .

    Ça en fait deux fois aujourd'hui que je retrouve des têtes (et des caleçons) connus dans les commentaires des blogs que je visite.

    Vivent les blogs, et vive la domesticité rebelle de Neuilly !!!

    RépondreSupprimer
  8. Hé bien je fais de même avec "le grumeau"

    Au plaisir de te lire et vive les blogs oui !

    RépondreSupprimer
  9. C'est consternant , certains commentaires ici, qui prennent çà à la rigolade !

    On n'est pas là de faire la révolution devant ce systéme corrompu par le fric !

    y'a tout un monde entre les révolutionnaires de 1789 , et nos vaillants blogueurs dits de gauche !

    misére !

    RépondreSupprimer
  10. Tiens, encore un révolutionnaire du clavier ! ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

La règle des pollueurs des océans, c'est "pas vu, pas pris". (Bonne baignade quand même)

Ça peut intéresser de connaitre les dix plages les plus respectueuses de l'environnement... Dans l'inconscient collectif on s'imagine que nos eaux le long de nos côtes françaises sont propres, loin des plages en chine véritables décharges à ciel ouvert. Mais si la pollution est moins visible, elle n'en est pas moins réelle.
Du coup, avant de vouloir faire la leçon à la terre entière, nous devrions déjà être nous même irréprochable et c'est loin d'être le cas.

Je vis près de Bayonne, et ça peut m'arriver de me baigner à Anglet ou à Biarritz, et surprise en ce début d’Août, l'eau est pleine de détritus.
Pas simplement des eaux usées, des bouchons, plastiques flottent à la surface, une recherche sur le net plus tard, j'apprends que la ville de Biarritz rejette dans l'océan ses eaux usées lorsque son système d'assainissement est saturé lors d'épisodes de fortes pluies. (un conseil rincez vous bien en sortant de la baignade car oui il y a des…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…