Accéder au contenu principal

Vivement les vacances !

Halte aux cadences infernales crieraient-ils si ils se lâchaient un peu nos parlementaires...

La session parlementaire ordinaire se déroule du 2 Octobre au 30 Juin traditionnellement, et c'est presque drôle de voir l'opposition se plaindre des "cadences infernales".
Peut être n'ont-ils pas complétement tort ; pourquoi précipiter des débats importants, tel que celui sur les retraites, en session extraordinaire durant l'été ? Il n'y a pas d'urgence à très court terme sur ce dossier.

Une semaine sans écrire ici sur ce blog, tant mon activité professionnelle et syndicale fût importante (déplacements, réunions, compte-rendus, tracts etc..), et comme tout le monde j'attends les vacances également avec impatience.

Une semaine, cela peut paraitre court et long à la fois ; il y a des périodes comme cela où rien ne va pour le mieux. C'est ce que doit se dire notre ministre du travail, lui qui aura dû faire face aux révélations le concernant.

C'est fou, non ? On assiste au grand déballage d'été, un peu comme les soldes, il faut liquider l'ancienne collection... Après de nombreuses révélations sur le couple Woerth qui prouvent qu'il y a bien des relations troubles entre certaines personnalités politiques aux responsabilités et les grandes fortunes de ce pays, on apprend les démissions du secrétaire d'état à la coopération et à la francophonie, Alain Joyandet (permis de construire illégal avion à 116 000 euros) et dans le même temps, celle de Christian Blanc, le secrétaire au 12000 euros de cigares payés par le contribuable.

C'est sûr qu'ils trainaient quelques casseroles, mais je ne comprends pas pourquoi ils démissionnent maintenant ? Pourquoi ces deux là, pourquoi pas les autres ? Est-ce un écran de fumée pour protéger Woerth ?

D'autant plus étonnant qu'un remaniement ministériel devrait avoir lieu en Octobre. Mais on imagine bien notre Nicolas Sarkozy taper du poing sur la table en réclamant la démission de ces ministres devenus indéfendables.

Alors je crois qu'un retour à plus de sérénité est attendu de tous, les députés de la majorité n'en pouvaient plus, des têtes sont tombées pour le bien du collectif, c'est beau la solidarité à droite...

Commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Nicolas pour le message de service ^^

    RépondreSupprimer
  3. Les vacances sont en général une intense période d'activité gouvernementale propice aux décrets scélérats et circulaires empoisonnées.

    RépondreSupprimer
  4. @ mtislav,

    Oui, une bien mauvaise habitude...

    RépondreSupprimer
  5. Cela se passe depuis longtemps comme ça, nous sommes juste là pour justifier leurs politiques quelles qu'elles soient.

    La France est un état de droits mais pas les mêmes pour tous, et un état de devoirs mais pas pour tous non plus.

    Tant que les français cautionneront cette politique !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…