Accéder au contenu principal

Aubry VS Marine Le Pen

Je rebondis sur l'excellent billet de SupeNo relayé par Juan de Sarkofrance, qui envisage que Nicolas Sarkozy puisse être battu en 2012, et dès le premier tour.

Ce n'est que de la politique fiction, mais cette hypothèse me parait aujourd'hui aussi intéressante que les autres.
Aurons-nous une multitude de candidatures à gauche ? Y aura-t-il un seul candidat UMP ? François Bayrou sera t-il plébiscité comme en 2007 ? Le Front National fera t-il un bon score avec la candidate Marine le Pen ?

Autant dire que c'est le grand flou à quelques 21 mois du scrutin. Mais puisque les sondages en parlent, que les blogueurs en parlent, pourquoi ne pas faire un petit pronostic.

Partant du principe que le PS arriverait à dégager son candidat, sans trop de dégâts cette fois, en désignant naturellement leur premier secrétaire en la personne d'Aubry, qu'il y ait candidature à droite de De Villepin et Bayrou, j'imagine possible dans le cadre de ce scrutin uninominal direct une disqualification de Sarkozy au premier tour de la Présidentielle au profit de la candidate FN.

Que cela soit au profit de l'extrême droite ne serait pas étonnant vu le contexte d'aujourd'hui. Un 21 avril est toujours possible vu le mode de scrutin.

Et j'aimerai savoir quelles sont les hypothèses des autres blogueurs, je n'en cite que cinq : Homer, Elmone, Christie, Melcalex, Nicolas.

Wikio

Commentaires

  1. Je ne pense pas que la gauche ait besoin d'un 21 avril à l'envers pour l'emporter.

    Les élections régionales ont montré qu'avoir plusieurs candidats au 1er tour n'empêchait pas à la gauche de l'emporter face à l'UMP. Bien au contraire

    RépondreSupprimer
  2. oui, bon sujet, délicat mais intéressant... on pourrait en effet, avoir la tendance inverse à 2012... j'y réfléchis et je publie un billet en retour.

    RépondreSupprimer
  3. Comme Homer, je vais y réfléchir et publier dès que mes neurones secondés par mon intuition et ma capacité de réflexion auront déterminé un tout petit quelque chose à dire...

    RépondreSupprimer
  4. Dpp,

    Les régionales, c'est pas comparable avec la Présidentielle. Je pense même et c'est mon cas, qu'on peut soutenir des partis différents selon les élections (à l'intérieur de la gauche), le scrutin uninominal direct, pour ainsi dire le vote utile étant de rigueur pour la Présidentielle...

    Homer, Christie,

    Ben oui, j'aimerais bien savoir :)

    RépondreSupprimer
  5. 'fin sachant que l'extrême-droite représente entre 1 et 2% en France ils ne risquent pas d'aller au second tour

    RépondreSupprimer
  6. Hypothèse non négligeable, en espérant qu'ensuite la démocratie l'emporte et non la propagande fasciste de désinformation et de vindict, méthode bien connue utilisée par Hitler, Mussolini, Staline (...) tous les trois socialistes.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

Racisme ordinaire : La discussion "à la con" du boulot

J'ai encore eu une discussion "à la con" hier avec l'un de mes collègues de travail. Il était question au début de la conversation du terroriste français ayant participé à l'attaque du site gazier d'In Amenas en Algérie. De fil en aiguille, la discussion a dérivé sur les problèmes d'intégration en France de certaines communautés, pour finir par stigmatiser carrément les "Arabo-musulmans".

Alors ça m'a fait penser à une discussion à laquelle j'ai participé dernièrement sur Facebook où il était question pour les uns de combattre systématiquement les idées qui mènent au fascisme, pour les autres d'éviter au contraire de parler de ces choses là, qu'en dé-diabolisant le FN, ça le banaliserait.

La banalisation des idées du FN explique justement que j'ai pu avoir cette discussion "à la con" hier sur mon lieu de travail. Il y a quelques années, ces discussions existaient déjà mais ces échanges ne se faisaient pas ouverteme…

Laurent Berger isole un peu plus la CFDT

Au moment où la CGT a voté sa résolution le "syndicalisme rassemblé", le nouveau leader de la CFDT déclare ne pas vouloir défiler avec la CGT le 1er Mai. Quelle honteuse stratégie que de vouloir écarter médiatiquement le premier syndicat de France en terme de représentativité qu'est la CGT.
La fougue, la jeunesse, le manque d’expérience du jeune dirigeant n'excusent pas tout, se rend t-il compte qu'il isole un peu plus la CFDT ?

Une stratégie perdante
Si ça peut satisfaire dans un premier temps ceux qui ne sont pas toujours en accord avec les positions de la CGT, il faut connaitre et bien comprendre ce qu'est le syndicalisme. Une organisation syndicale seule ne peut rien ! Peut-être dans quelque cas où le syndicat est majoritaire au sein d'une entreprise, mais en général, les organisations syndicales sont obligées de s'entendre. Que ce soit pour le vote d'un budget de Comité d'Entreprise ou des négociations salariales par exemple, la plus par…