Les français s'en foutent ?



Martine Aubry qui s'exprimait hier en ce début d'université d'été du PS est apparue offensive.

Elle ne s'était volontairement pas exprimée, jouant certainement la stratégie de l'analyse faite avec le recul, nécessaire pour apprécier au mieux la situation.

S'exprimant donc sur les quelques semaines écoulées, les mots tombent, comme autant de flèches atteignant leurs cibles, cinglants de vérité.

"Un été de honte, la France a été abimée, elle a été salie"

Je crois que son intervention aurait été réussie, juste, si elle s'était arrêté là. Mais répondant à la demande des journalistes qui l'invitaient à s'exprimer sur sa possible candidature à la Présidentielle, elle a répondu que "les français s'en foutent".

Il est vrai qu'elle avait déjà annoncé qu'elle le dirait avant 2011, que nous le saurions donc avant la fin de l'année, mais pourquoi prétendre que les français s'en foutent ? !

Je crois au contraire que c'est une question d'importance majeure. Dans nos échanges ici sur le net ou dans mon entourage, au travail, en famille, avec les amis, lorsque nous commentons l'actualité, les attaques et manquements de la politique de Nicolas Sarkozy, nous nous demandons souvent qui serait "capable" à gauche.

Non seulement capable de faire mieux, de proposer des alternatives, des solutions de gauche, mais aussi de battre le très bon candidat Nicolas Sarkozy en campagne électorale qu'il sera assurément.

Wikio

Commentaires

  1. C'est sur, on serait quand même rassurés de savoir que le PS a déjà un candidat sérieux. Sinon, on va repartir dans des divergences d'opinions comme il y a 3 ans et ça va partir en couille. La force de l'UMP, si c'est dire, c'est qu'il n'y a qu'un individu à sa tête, et qu'il n'est pas discuté.

    RépondreSupprimer
  2. Et on tourne en rond, on répète et répète les mêmes choses...

    Si on nous rejoue la foire d'empoigne pour déterminer quel sera le candidat du PS, Nicolas Sarkozy a d'ores et déjà gagné.

    RépondreSupprimer
  3. Tu dois avoir un problème de flux : tes billets ne sont pas arrivés dans mon reader.

    Néanmoins, j'avais promis de commenter (après avoir lu le billet en provenance de Twitter).

    Elle a raison de dire que les Français s'en foutent. Nous, ça nous intéresse, évidemment, il nous tarde de savoir quel cheval on devra défendre mais elle a raison : les français s'en foutent.

    En outre, il faut retarder le moment où la politique française se limitera à un duel entre deux personnes : le candidat du PS et Nicolas Sarkozy.

    Laissons Titine agir à son rythme, il ne faut pas qu'elle donne un sentiment de précipitation.

    RépondreSupprimer
  4. On dira que la fin de l'année sera assez tôt, en tout cas ça ne résoud pas le problème des multiples candidature, comme l'illégitime Valls...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !