Accéder au contenu principal

Retraites : mensonges gouvernementaux

La bataille des chiffres a toujours lieu, mais là on atteint des sommets dans la désinformation.

C'est l'Elysée qui a cru bon de communiquer un chiffre en "baisse significative" avant même le début de la manifestation Parisienne. Cela montre surtout sa volonté de manipuler une opinion publique qui lui échappe.
Mensonge !

Mais la méthode est plus que douteuse, et après une période où les affaires nous auront appris que le recours aux mensonges était de mise pour le ministre E.Woerth en charge de cette réforme, cette précipitation montre que Sarkozy et son ministre sont aux abois.

Ce sont donc 2 900 000 manifestants, soit une augmentation sensible du nombre de manifestants dans 231 contre 213 cortèges dans tout le pays, qui crient leur mécontentement aujourd'hui.

Mensonge !

Si il y a eu moins de grévistes avec plus de manifestants, il faut modérer le constat d'un baisse des arrêts de travail. Quand dans une entreprise de 100 salariés, on dit qu'il y a 39% de grévistes contre 41% lors de la dernière grève, il y a seulement 2 salariés de moins en arrêt de travail.

Non ce qu'il faut retenir, c'est qu'il y a une augmentation des gens qui manifestent leur désapprobation de la réforme, et même chez ceux qui ne manifestent pas puisque les sondages le disent 70 % des français ne veulent pas de cette réforme.

Mensonge !

Il faut donc que le gouvernement arrête de prétendre que la baisse du nombre de grévistes est une adhésion à la réforme.

Cela me donne l'idée d'une chaine, quelle sont pour vous les trois pires mensonges du Gouvernement Sarkozy ? Sur les retraites ou autres.

1-Les non-grévistes adhérent à la réforme. C'est faux ! Il faut arrêter avec cela, et ne pas ignorer comme le fait le gouvernement qu'il y a 1.5 million de salariés qui ne font jamais grève parce qu'ils travaillent dans une entreprise de moins de 20 salariés, et qu'il est impossible pour ces très petite entreprise de stopper leur activité. Pire un salarié sur deux travaille dans une entreprise de moins de 50 salariés où l'on ne fait pas grève non-plus.

2-Il y a urgence à réformer les retraites : C'est faux ! Cette réforme peut attendre 18 mois de plus et être l'objet d'un véritable débat. La campagne Présidentielle permettant un réel choix, un vrai débat.

3-Il faut une réponse démographique : C'est faux ! Si c'est bien le fond du problème, les caisses de retraites sont actuellement financées par le fond de réserve sur les retraites mis en place sous Jospin, et donc pas par la répartition. Puisque le problème de financement est ponctuel et dû à une démographie défavorable, on peut mettre en place des modes de financement complémentaires à la répartition.

Merci à vous d'y répondre ou pas ^^

DPP, Joel, Mecalex, Homer, Elmone, Nicolas, Poison, Lecoucou, Juan, Seb, Christophe, Romain, Rimbus, CC, Mathieu, Disparitus, Gabale, Eric, Christie, et les autres...

Wikio

Commentaires

  1. Une chaine ? Tu es un dangereux syndicaliste, doublé d'un récidiviste : il n'y a pas une loi contre ça ?

    RépondreSupprimer
  2. une loi contre ça ? Pas encore, mais certains y pensent, alors j'en profite encore ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ils mentent, ils mentent, Sarko, Woertz et les autres; ils mentent sans retenue comme d'autres montraient leurs fesses aux bourgeois, ils mentent avec ostentation pour dire merde à ceux qui travaillent, à ceux qui s'usent. Ils mentent parce que l'obscénité du mensonge, ils l'arborent fièrement parce que ces gens là n'existent que dans leur absence de morale et son corollaire, l'exhibitionnisme du fric et du mépris pour les pauvres. Ils en sont fiers, décomplexés. C'est la droite.
    Et maintenant?
    Des armes, il y en a: Leur rendre la vie impossible, les harceler de boules puantes dans leurs meetings, etc.
    Inventons le terrorisme du rire, du boycott, du poil à gratter. Qu'ils crèvent, mais comme des bulles. Ils ne sont rien d'autre.

    RépondreSupprimer
  4. La manipulation des chiffres est massive, par exemple à Marseille.

    RépondreSupprimer
  5. UMP, 3 neurones selon la police, 2 selon les syndicats!


    (désolé)

    RépondreSupprimer
  6. Dès que j'aurais réintégré mes pénates...
    Je suis à l'extérieur et avec une toute petite connexion et des difficultés à publier..
    Mais il me parait évident que le mensonge est un passage obligé pour que Sarkozy entretienne le peu de crédibilité et le peu de dignité qu'il lui reste.

    RépondreSupprimer
  7. S'il y a moins de grévistes c'est que les gens ne peuvent se permettre deux journées de grève dans le mois. Pour ma part, j'ai pris une journée de congé, et je suis allé manifester.

    RépondreSupprimer
  8. le pouvoir s'est ridiculisé en donnant des chiffres ne correspondant à rien. Par exemple 65.000 à Paris alors que le cortège a été divisé en 2 tellement il y avaut de monde et que les défilé ont duré de 14h à 19h.

    S'il n'y avait eu que 65000 personnes en 1h30 cela aurait été expédié et sur un trajet unique.

    Le pire c'est le 997.000 tout ça pour ne pas dire 1 million.

    Ils sont pathétiques !

    RépondreSupprimer
  9. Les trois mensonges ? sur les retraites ou sur autre chose?

    RépondreSupprimer
  10. Encore du boulot ? tu serais pas tendance sado-maso, avec tes chaînes ?
    Ok, je m'y mets quand j'ai un moment.
    ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !

Posts les plus consultés de ce blog

[Copé doit virer] Vers une raclée historique de la droite

J'écrivais en commentaire d'un billet du blog "Partageons mon Avis" que Copé fait du Sarko. Qu'il faudrait continuer à dénoncer cette façon de faire de la politique, et que cela explique selon moi en partie les raisons de la défaite du président sortant. Que cela pourrait expliquer l’échec de la droite aux prochaines législatives de Juin.

Copé n'a pas sa place à la tête de l'UMP

La "droitisation" des discours des leaders de la droite dite républicaine, dans l'espoir de récupérer l'électorat du Front national, est un flagrant échec, et persister dans cette stratégie est une grave erreur.

Je me demande si J-f Copé a bien sa place à la tête de l'UMP, quand il accuse les français fêtant la victoire de F.Hollande de ne pas porter assez de drapeaux français !? Qu’espère t-il encore sinon de se rabaisser à tenter de récupérer une fois de plus l’électorat de Marine le Pen. C'est juste lamentable. Faut-il rappeler que ce vote d’extrême dr…

Moins on en sait, mieux c'est...

Je rentrais du boulot quand j'ai entendu cette annonce à la Radio : le nouveau programme de sciences économiques est en consultation, et "le chômage" disparait des manuels scolaires.

Alors une fois rentré, je m'installe devant le clavier et tente de me renseigner.

Et j'apprends que le nouveau programme de seconde en sciences économiques et sociales (SES), est à l'étude jusqu'au 12 Mars par le ministère de l'éducation nationale. Il est question d'enlever des thèmes abordés par les professeurs, qui font l'objet d'explications aux élèves sur les questions de société, d'emploi, de discrimination, de précarité, des inégalités de revenus, de la valeur ajoutée et sa répartition ou encore des conditions de travail...

L'association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), déplore que"le ministère ait demandé d'enlever des questions comme la discrimination à l'emploi ou le chômage et imposé deux fois celle du ma…

L'avenir/la fin du nucléaire est avant tout politique

300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l'océan Deux ans après la catastrophe de Fukushima, on cherche mois après mois à estimer la quantité d'eau contaminée qui se déverse dans l’océan pacifique.  On sait très exactement l'estimer, mais la pression est forte au Japon depuis les dernières élections de décembre dernier pour minimiser l'impact. Face à l’inquiétude de la population et la mobilisation des associations anti-nucléaire, le gouvernement Japonais a officiellement communiqué ce 7 Août, le chiffre de 300 tonnes/jour d'eau radioactive rejetée dans l’océan. C'est la veille, que la NRA, l'autorité de régulation nucléaire Japonaise, déclarait Fukushima en "situation d'urgence".
C'est donc contraint que le nouveau premier ministre Shinzo Abe , a admis "un problème urgent qui suscite beaucoup d'inquiétude dans la population"il ne pouvait dire moins que ça ! Issu du Parti libéral-démocrate de droite, il prône le redé…