Au delà de 24 heures et avec les jeunes.

Que les plus pessimistes rangent leurs critiques au tiroir, les syndicats montrent qu'ils savent se mettre en capacité de contrer le projet de réforme des retraites.

Rien n'est gagné d'avance, mais la réforme n'est pas écrite dans le marbre non-plus. Il y a des annonces qui se suffisent à elles-mêmes, et suite à une mobilisation réussie au mois de Septembre, l'élargissement de la contestation aux jeunes de ce pays, ajouté à la menace d'une grève reconductible dans les transports (SNCF), pourraient sabrer définitivement une loi morte-née.

En cette rentrée où tous les étudiants n'ont pas encore repris le chemin des cours, les tractations avec Jean baptiste Prévot (qui remplace Bruno Julliard depuis 2007 à la tête de l'UNEF, premier syndicat étudiant français) font partie de la stratégie d'élargissement de la plateforme unitaire inter-syndicale.

Alors que les jeunes étaient 50% de plus le 23 septembre par rapport au 7, une campagne de mobilisation a été lancée ce lundi pour faire manifester toujours plus d'étudiants dans les rues les 2 et 12 octobre.

Et le rapport de force augmente toujours un peu plus chez les cheminots ; si déjà SUD rail avait lancé des préavis de grève reconductible pour le 23 septembre, c'est cette fois tous les syndicats représentatifs au niveau national CGT-CFDT-UNSA et SUD rail qui envisagent une grève reconductible après le 12 Octobre.

Les ingrédients de 1995 commencent à être réunis.

Si le calendrier est restreint avec une loi votée fin Octobre, il appartient à chacun de tout mettre en œuvre pour signifier à ce gouvernement qu'un autre projet de réforme est possible.

Wikio

Commentaires

  1. C'est bizarre.

    Lorsque j'étais étudiant, on attendait que les vieux viennent manifester avec nous.

    Et maintenant que je suis vieux, on attend que les jeunes viennent nous aider.

    C'est marrant la vie.

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est ce que je me suis dit aussi, et même qu'avec les cheminots beaucoup se plaignaient des grèves à répétition, des régimes spéciaux, etc... et attendent aujourd'hui d'eux qu'ils fassent la grève reconductible.

    Comme quoi...

    [je me suis trompé dans mes liens, l'appel à la grève reconductible par les syndicats représentatifs à la SNCF, c'est : http://www.liberation.fr/economie/01012292731-a-la-sncf-la-greve-du-12-octobre-pourrait-durer-plus-de-24-heures ]

    RépondreSupprimer
  3. je persiste à penser que la stratégie des syndicats n'est pas la bonne, même si je suis solidaire des manifs. Nous ne sommes pas face à un gouvernement habituel. Il faudra autre chose pour le faire changer d'avis : il est idéologiquement perturbé...

    RépondreSupprimer
  4. Ps. Merci de m'avoir mis dans ta liste de blogs. Reconnaissance.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Modérez vos commentaires !